NOUVELLES
11/03/2013 10:00 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Les îles Malouines restent britanniques

Les habitants des îles Malouines ont confirmé à 98,8 % leur appartenance au Royaume-Uni, lundi, à l'issue d'un référendum destiné à envoyer un message fort à l'Argentine. 

Quelque 92 % des 1672 électeurs de cet archipel ont dit « oui » au statut de territoire d'outre-mer du Royaume-Uni pour les Malouines, selon des chiffres officiels. Seules trois personnes ont voté contre le maintien des îles au sein du Royaume-Uni.

Des observateurs électoraux provenant du Canada, du Mexique, des États-Unis, du Paraguay, de l'Uruguay, du Chili et de la Nouvelle-Zélande ont été dépêchés sur place pour superviser le scrutin, compliqué par la géographie du territoire, qui regroupe 750 îles et îlots.

Si le référendum s'est déroulé avec la bénédiction du gouvernement britannique, l'Argentine rejette quant à elle sa légitimité, qualifiant l'exercice de « tentative britannique de manipulation » et prévient qu'il « ne mettra pas un terme au différend sur la souveraineté ».

Buenos Aires continue de revendiquer le contrôle de cet archipel de l'Atlantique-Sud, situé à 500 kilomètres de ses côtes, soutenant que les habitants des îles y ont été « implantés », et qu'une résolution des Nations unies oblige Londres à résoudre la dispute de façon bilatérale.

Les habitants des Malouines espèrent maintenant que le résultat du référendum centrera leur propre autonomie au sein de tout débat sur leur avenir en lien avec les prétentions territoriales de l'Argentine.

En 1982, une courte guerre, gagnée par la Grande-Bretagne, a opposé l'ancienne puissance coloniale à l'Argentine.