NOUVELLES
11/03/2013 11:46 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Le FC Barcelone espère combler un déficit de deux buts pour la première fois

BARCELONE, Espagne - Confronté à un déficit de 2-0 contre l'AC Milan, le FC Barcelone devra réussir le seul exploit qui lui échappe encore: un formidable retour au score.

La quête du Barça pour un quatrième titre de la Ligue des Champions en huit ans sera à l'enjeu, mardi, quand le club catalan accueillera Milan lors d'un match retour des huitièmes de finale.

La puissance espagnole a décroché 14 titres depuis 2008, y compris celui de la Ligue des Champions en 2009 et 2011, mais a failli à la tâche contre l'Inter Milan en 2010 et contre Chelsea, la saison dernière, après avoir perdu le match aller à l'étranger.

Barcelone devra revenir au score au Camp Nou contre une jeune équipe milanaise qui est en pleine ascension en Italie et qui semblait plus affamée et plus en forme que ses adversaires, il y a trois semaines à San Siro.

Milan a l'histoire de son côté. Aucune équipe n'a rebondi après avoir essuyé un déficit de deux buts au match aller sans avoir marqué à l'étranger.

«C'est le moment pour cette équipe de réussir un retour historique, a souligné le défenseur du Barça Dani Alves. Nous avons eu une longue semaine où nous avons beaucoup travaillé à nous mettre en bonne forme, et on peut le voir parce que nous retrouvons notre forme en défensive. Ce qui nous a distingué des autres équipes au cours des dernières années, c'est notre capacité à appliquer de la pression. Nous l'avions perdue un peu, mais maintenant elle revient.»

L'enjeu pour Barcelone sera davantage qu'essayer d'éviter son élimination la plus hâtive depuis 2007. Il doit l'emporter aux dépens d'un club de premier plan afin de refaire sa réputation à titre d'équipe dominante.

Barcelone espère retrouver le fabricant de jeu Xavi Hernandez après que celui-ci eut subi une blessure à la jambe. L'avant-centre David Villa ou l'attaquant Alexis Sanchez pourrait se greffer à la formation qui a perdu contre Milan, après avoir été inséré au sein du onze partant en championnat espagnol, samedi.

Milan est invaincu à ses 11 derniers matchs en Serie A, mais sera privé de l'attaquant Giampaolo Pazzini après que celui-ci eut subi une contusion à la jambe droite, vendredi.

Le défenseur Philippe Mexes et le milieu Kevin-Prince Boateng ont tous deux accompagné l'équipe qui a fait le voyage en Espagne, en dépit de récents malaises musculaires.

Mercredi, le Bayern Munich recevra Arsenal alors qu'il détient une confortable avance de 3-1 acquise au match aller disputé à Londres.

Le FC Porto rendra visite Malaga, mardi, et cherchera à profiter de sa victoire de 1-0 à l'aller acquise grâce au but de Joao Moutinho. Le statut de ce dernier est incertain en vue du match retour, lui qui a subi une élongation musculaire.

Également mardi, le club allemand Schalke recevra Galatasaray avec un mince avantage obtenu au moyen d'une nulle de 1-1 en Turquie.

Si Arsenal ne réussit pas à renverser la vapeur face aux Bayern, ce sera la huitième année d'affilée que le club anglais n'aura pas réussi à remporter un titre. Terminer parmi les quatre premiers en Premier League — et ainsi se qualifier pour la Ligue des Champions — a sauvé la peau d'Arsenal durant ses années de vaches maigres. Mais même cela pourrait lui filer entre les doigts cette saison puisque l'équipe se trouve à cinq points de la quatrième place détenue par Chelsea, avec 10 matchs à disputer.

«Nous devons nous donner une chance de se qualifier et tout le monde doit y croire, a indiqué le manager du Arsenal Arsène Wenger. Il faut essayer d'amener le Bayern à jouer sur les talons. Inconsciemment du moins, ils croient que c'est dans la poche, et nous devons dans notre inconscient croire que c'est possible de revenir.»