NOUVELLES
11/03/2013 10:02 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York ouvre en légère baisse, marquant une pause

La Bourse de New York a entamé la séance en légère baisse lundi, marquant une pause après avoir signé la semaine précédente quatre records d'affilée en clôture: le Dow Jones cédait 0,16% et le Nasdaq 0,26%.

Vendredi, la place financière avait poursuivi sa course à des niveaux historiques, le Dow Jones Industrial Average, son indice vedette, clôturant à un nouveau sommet, à 14.397,07 points, tandis que le Nasdaq avait fini à un sommet depuis le 7 novembre 2000, à 3.244,37 points.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones cédait 23,75 points, à 14.373,32 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 8,41 points, à 3.235,96 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 reculait de 0,21% ou 3,22 points, à 1.547,96 points. Il avait terminé vendredi à moins de 15 points de son propre plus haut niveau en clôture (1.565,15 points) franchi le 9 octobre 2007.

Le marché actions américain "respire un peu après sa progression particulièrement solide la semaine dernière" dans un contexte d'accalmie sur le front des indicateurs, ont constaté les experts de la maison de courtage Charles Schwab. "Aucun chiffre majeur n'est prévu aux Etats-Unis" lundi.

Outre les nouveaux sommets atteints par le Dow Jones, les principaux indices de la place financière ont tous enregistré une hausse de plus de 2% au cours des cinq dernières séances, soutenue vendredi par l'annonce d'une baisse du taux de chômage américain à 7,7% en février et l'accélération des créations d'emplois.

Cependant, "des nouvelles décevantes sur le front international pèsent sur le marché", ont relevé les experts de la banque Wells Fargo, citant le coup de frein subi par la production industrielle en Chine en janvier-février, "à son rythme le plus lent depuis 2009", et la forte hausse de l'inflation.

D'autre part, l'instabilité de la situation politique italienne restait "une source de consternation" pour les opérateurs, selon Patrick O'Hare, de Briefing.com, "alors qu'aucun signe ne semble annoncer la formation d'un gouvernement de coalition".

Toujours dans l'impasse et sans majorité politique, le pays a subi vendredi un abaissement de sa note par l'agence d'évaluation financière Fitch. Elle est passée de "A-" à "BBB+", assortie d'une perspective négative.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 2,044% contre 2,056% vendredi, et celui à 30 ans à 3,240% contre 3,255%.

ppa/sl/bdx