NOUVELLES
11/03/2013 08:53 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Gonzalez sera le partant des Américains face aux Portoricains, mardi

MIAMI - Gio Gonzalez mangeait des ailes de poulet et des crevettes dans un bar sportif de sa ville natale lors du ralliement qui a permis aux Américains de poursuivre leur route, à la Classique mondiale de baseball.

Le prochain match, c'est à partir du monticule qu'il le vivra: le gaucher des Nationals sera le partant des États-Unis face aux Portoricains, mardi soir, alors que s'amorcera le deuxième tour de ce tournoi.

Les Américains ont avancé en marquant sept fois dans les deux dernières manches pour battre le Canada 9-4 à Phoenix, dimanche.

Dimanche, Gonzalez est parti de Viera avant le match des siens, pour faire le trajet de trois heures vers Miami.

«J'avais vraiment confiance qu'ils gagneraient (les Américains), a dit Gonzalez. J'étais prêt à partir.»

Gonzalez a grandi à Hialeah non loin du Marlins Park, théâtre de la deuxième ronde.

«De venir de Hialeah et de lancer à Miami pour 'Team USA', ça veut tout dire. C'est un rêve d'enfance. Ne me pincez pas, je ne veux pas me réveiller.»

Le deuxième tour commencera avec un programme double, mardi. Les Dominicains se mesureront aux Italiens, puis les États-Unis affronteront Porto Rico.

«C'est la crème de la crème qui a franchi le premier tour», a résumé le gérant des Américains, Joe Torre.

Les États-Unis ont trimé dur: ils ont accusé des déficits dans chacun de leurs trois matches en Arizona, perdant le premier et ayant besoin de remontées dans les deux autres.

«Nous sommes au mois de mars et nous disputons des matches qui ont des allures d'octobre, a dit le premier but Eric Hosmer. C'est ça la beauté de la Classique.»