NOUVELLES
11/03/2013 03:48 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Dépôt de 101 plaintes à l'Office de la langue française

Le Mouvement Québec Français (MQF) de la Capitale-Nationale dénonce l'anglicisation de l'affichage des commerces de la région.

Le groupe a déposé 101 plaintes à l'Office de la langue française. Le MQF cible essentiellement de grandes entreprises qui s'affichent uniquement en anglais. Ses représentants estiment que 12 % des entreprises violent la Loi 101.

L'enquête, menée dans les principaux centres commerciaux ainsi que dans le Vieux-Québec, a permis au MQF de relever au moins 200  infractions à la loi sur l'affichage. À la veille de la consultation publique sur le projet de loi qui modifiera la Loi 101, le groupe a décidé de poser un geste symbolique, en ne présentant que 101 de ces 200 plaintes.

Le mouvement dénonce également les excès de zèle de certains inspecteurs de l'Office de la langue française. Le MTQ déplore que l'office perde son temps avec des mots comme pasta, inscrit sur certains menus, alors que les véritables fautifs ne sont pas pénalisés.

« Ce n'est pas l'italien qui nous menace. Il faut se concentrer là-dessus. Là, d'où vient le danger, c'est l'anglicisation. Nous autres, on s'est concentré cette année sur l'affichage, mais il n'y a pas rien que les affiches, parce que l'affichage, c'est le paysage commercial et c'est ça aussi qui fait partie de notre identité francophone », défend la porte-parole Cécile Larouche.