NOUVELLES
11/03/2013 01:47 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Dépeceur présumé de Montréal: la défense veut limiter la présence médiatique

Les avocats de Luka Rocco Magnotta, un ancien acteur porno accusé d'avoir tué et dépecé en mai dernier son petit ami chinois, ont demandé lundi à Montréal, au cours de la première audience préliminaire, que le public et les journalistes soient bannis de la salle d'audience.

L'un des défenseurs de Magnotta, Me Luc Leclair, a soutenu en substance qu'une telle mesure contribuerait à assurer à son client un "procès juste" et que la présence du public et des médias risquait, au contraire, d'influencer négativement le jury.

De son côté, l'accusation et un avocat représentant les médias, Me Mark Bantey, ont fait valoir que l'ordonnance de non publication, qui couvre l'ensemble de l'enquête préliminaire, destinée à permettre à la juge de décider si les preuves sont suffisantes pour engager le procès stricto sensu, était suffisante pour protéger les droits de l'accusé.

"Nous soutenons qu'une ordonnance de non publication est amplement suffisante pour protéger les droits de l'accusé à un procès équitable et qu'il n'est pas nécessaire d'exclure le public ou les journalistes de la salle", a expliqué Me Bantey à l'issue de l'audience.

"Au contraire il est essentiel que les journalistes et le public soient là pour examiner la procédure", a-t-il ajouté.

L'ordonnance de non publication interdit aux médias présents d'exposer en détail les arguments des deux parties.

La juge Lori Renée Weitzman a ajourné à mardi matin l'annonce de sa décision.

Vêtu d'un T-shirt et d'un pantalon blancs, assis dans un box vitré sans faire un geste, Magnotta, 30 ans, a assisté à cette première audience qui a duré près de trois heures.

Il est accusé du meurtre de l'étudiant chinois Lin Jun, perpétré en mai dernier dans son appartement de Montréal, qu'il a filmé et diffusé sur internet.

La famille de la victime a assisté à l'audience de lundi, couverte par plusieurs dizaines de journalistes, photographes et vidéastes.

via/jl/are