NOUVELLES
11/03/2013 05:07 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Douze morts et 165 blessés dans des attaques en Irak

Douze personnes ont péri dans des attaques lundi en Irak, dont trois dans un attentat suicide dans une ville du nord de l'Irak ayant également fait 165 blessés, ont indiqué des sources médicales et sécuritaires.

Cet attentat, commis par un kamikaze au volant d'une voiture piégée, visait le poste de police de Dibis, à environ 55 km au nord-ouest de la ville de Kirkouk.

Deux policiers et une femme ont été tués dans la déflagration, selon Abdallah al-Salehi, un responsable du district de Dibis.

Le commissariat est situé à proximité d'un collège kurde pour jeunes filles et de nombreuses élèves figurent parmi les blessés, a ajouté M. Salehi.

Selon Sadiq Omar Rassoul, directeur des services médicaux de Kirkouk, le nombre de blessés s'élève à 165.

Dibis se trouve dans une bande de territoire du nord de l'Irak riche en hydrocarbures que revendiquent à la fois le gouvernement de Bagdad et la région autonome du Kurdistan.

Dans la capitale irakienne, plusieurs employés du gouvernement ont été tués par des hommes armés non identifiés, dont le chauffeur du ministre de l'Environnement, un salarié du ministère de la Santé et un autre du ministère du Commerce, selon des sources de sécurité.

Par ailleurs, un homme a été abattu lundi au nord de Bagdad, et un autre dans le quartier d'al-Amil, au sud de la capitale irakienne.

A Mossoul, à 350 km au nord de la capitale, un soldat et un policier ont été abattus. Des hommes armés ont également attaqué et tué Bahjat Mustafa, un candidat aux élections régionales.

Des inconnus ont aussi abattu un forgeron près de Baqouba, au nord de Bagdad.

Les violences, bien qu'elles aient largement baissé depuis le conflit confessionnel de 2006-2008, restent quotidiennes en Irak.

bur/gde-cnp/cco