NOUVELLES
11/03/2013 03:41 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

CANMET : échec du plan de relance


L'industrie minière refuse d'être partenaire du plan de sauvetage de la mine-laboratoire CANMET à Val-d'Or.

L'automne dernier, le ministère des Ressources naturelles du Canada avait annoncé son intention de fermer les installations souterraines de la mine-laboratoire. Deux personnes y travaillent toujours en ce moment, mais toutes les opérations souterraines devraient cesser dès la fin du mois de mars.

Des gens d'affaires de la région ont donc élaboré un plan de sauvetage afin de conserver la mine expérimentale.

Au départ, le plan rassemblait le gouvernement fédéral, l'Association minière du Québec et un regroupement d'organismes locaux. Il prévoyait un investissement d'un million et demi de dollars. L'industrie minière a toutefois décidé de se retirer du projet actuel.

La Corporation de développement industriel de Val-d'Or veut néanmoins élaborer un nouveau modèle de recherche, moins dépendant des compagnies minières. « Si le gouvernement fédéral accepte de coopérer avec nous et de travailler en mode solution, nous pensons que nous sommes capables de faire un nouveau modèle d'affaires », affirme le commissaire industriel à la Corporation de développement industriel et commercial de Val-d'Or, Jean-Yves Poitras.

Dans le nouveau plan de relance, CANMET pourrait offrir de la formation professionnelle par l'entremise du Centre national des mines de Val-d'Or.