NOUVELLES
11/03/2013 08:11 EDT | Actualisé 11/05/2013 05:12 EDT

Affaire Puerto: Saiz aurait voulu que Fuentes s'occupe de Vinokourov

Manolo Saiz, ex-directeur de l'équipe cycliste Liberty Seguros et co-accusé du procès Puerto, aurait souhaité que le Dr Fuentes prenne en charge le coureur kazakh Alexander Vinokourov, selon une conversation téléphonique diffusée lundi dans le cadre de ce procès.

Dans une conversation téléphonique en anglais entre Fuentes et un homme aisément identifiable comme l'ex-coureur allemand Jörg Jaksche, déjà venu témoigner au procès Puerto, on entend ainsi le docteur Fuentes expliquer à son interlocuteur que le chef de Jaksche (NDLR: Saiz) lui aurait demandé de prendre en charge un "très bon vin espagnol".

"J'ai eu une réunion avec ton chef. Tu avais raison dans tes soupçons. Il m'a effectivement demandé de travailler avec ce très bon vin espagnol. Mais je lui ai dit que c'était impossible, qu'il était déjà trop tard pour cela", explique Fuentes en langage codé.

Ce "bon vin espagnol" ("vino" en espagnol) pourrait correspondre au coureur kazakh Vinokourov, alias "Vino", arrivé fin 2005 dans l'équipe de Saiz.

Au cours de sa déposition au procès Puerto, Jaksche avait déjà évoqué la présence d'un "coureur de premier plan, souhaitant gagner le Tour", arrivé fin 2005 chez Liberty Seguros, et qui aurait selon lui fait partie des clients du docteur Fuentes, mais sans mentionner son identité.

Une autre supposition émergeant à l'écoute de la conversation est que Manolo Saiz savait que certains de ses coureurs travaillaient auparavant avec un autre médecin trafiquant des produits dopants, un mystérieux "chef de l'écurie italienne", qui pourrait être le docteur italien Michele Ferrari, également relié à Lance Armstrong.

Dans la conversation avec Jaksche, Fuentes explique en effet: "Il (ton chef) n'est pas content du chef de l'écurie italienne. Il dit que ce qui marche actuellement, c'est ce que tu sais (les transfusions)".

La diffusion de ce message pourrait mettre en cause Saiz qui, selon cette conversation de Fuentes, aurait eu conscience que certains de ses coureurs collaboraient avec le docteur Ferrari et aurait poussé pour qu'ils deviennent clients de Fuentes.

cle/ol/bpa