NOUVELLES
10/03/2013 09:35 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Une 4e place au goût de victoire

Marie-Michèle Gagnon a échoué à 21/100 du podium, dimanche, lors du slalom d'Ofterschwang remporté par la Slovène Tina Maze.

Septième temps de la première manche, la Québécoise a maintenu ce rang au terme de sa deuxième descente alors qu'il ne restait que six skieuses au portillon de départ.

L'athlète de 23 ans qui s'était montrée franchement déçue de sa chute en fin de deuxième manche samedi, a brandi les bras dans les airs et offert une petite danse à la foule dans l'aire d'arrivée.

« C'est formidable. J'ai vraiment attaqué avec plus d'ardeur. Je sentais n'avoir rien à perdre. Je suis vraiment contente de cette performance », a dit Gagnon.

Gagnon a inscrit un temps combiné de 1 min 53 s 81/100 et les trois skieuses qui la précédaient immédiatement au classement au terme de la première manche n'ont pu faire mieux qu'elle à la deuxième.

La Québécoise était donc sur la première marche du podium avec trois skieuses encore présentes au sommet de la montagne.

« Je savais que j'aurais besoin d'un petit peu de chance si je voulais demeurer sur le podium parce que (Tina) Maze et (Mikaela) Shiffrin avaient une si grande avance après la première manche qu'elles devaient faire une erreur pour qu'on les dépasse et elles n'en ont pas fait de majeures ».

La Suisse Wendy Holdener (1:53,10) a aisément devancé Gagnon, puis, la reine Tina Maze (1:52,85) a encore fait mieux que toutes les participantes.

L'Américaine Mikaela Shiffrin, qui avait dominé la première manche, s'est élancée, mais ses temps intermédiaires étaient inférieurs à ceux de Maze.

Au fil d'arrivée, elle a perdu deux places au classement, mais son temps de 1 min 53 60/100 a été suffisant pour devancer Gagnon de 21/100 sur la troisième marche du podium.

« Je n'ai pas eu les résultats que je voulais cette année, mais j'ai appris beaucoup, a dit Gagnon. J'ai renforcé mon capital de confiance. L'année d'apprentissage la plus enrichissante de ma vie. C'est vraiment encourageant pour mes deux dernières courses de la saison ».

Goodman, la surprise

La Québécoise Anna Goodman, qui participait à une première Coupe du monde cette saison, s'est qualifiée de justesse pour la deuxième manche en prenant la dernière place disponible. Elle était donc la première à se présenter dans le portillon de départ pour la manche ultime.

L'athlète de Pointe-Claire a été la plus rapide lors de la deuxième manche, en stoppant le chronomètre à 57 s 65/100. Gagnon a inscrit le deuxième temps de la deuxième manche (57,73).

« J'ai eu de bons résultats sur le circuit universitaire, j'ai donc voulu faire au moins une course et le résultat m'encourage à en faire d'autres la saison prochaine », a souligné Goodman, qui avait annoncé sa retraite de l'équipe nationale l'année dernière.

Erin Mielzynski, 10e temps de la première manche, n'a pu rallier l'arrivée à la deuxième. Brittany Phelan n'a pas complété la première manche.