NOUVELLES
10/03/2013 09:12 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Tibet: une immolation est stoppée en Inde sur fond de manifestation

DHARMSALA, Inde - La police indienne a empêché un Tibétain de s'immoler par le feu alors que des centaines d'exilés tibétains se sont rassemblés dimanche pour marquer l'anniversaire de la révolte ratée de 1959 contre le gouvernement chinois, ont annoncé des responsables.

Dawa Dhondup, âgé de 30 ans, défilait en compagnie de centaines d'exilés à travers les rues de Dharmsala, où réside le gouvernement tibétain en exil, lorsqu'il s'est versé de l'essence sur la tête, a précisé le policier Sanjeev Kumar. La police l'a empêché de s'immoler par le feu et l'a emmené à l'hôpital.

Chaque année, des exilés tibétains en Inde soulignent l'anniversaire de la révolte réprimée du 10 mars 1959 avec des discours et des manifestations.

La Chine maintient que le Tibet fait partie de son territoire depuis des siècles, mais plusieurs Tibétains affirment que la région fut indépendante pendant la majeure partie de son histoire.

Plus de 100 immolations par le feu ont été signalées dans les zones tibétaines des provinces chinoises du Sichuan, du Qinghai et de Gansu depuis 2009, les protestataires réclamant le retour du Dalaï Lama, le leader spirituel des Tibétains.

Pékin a accusé ce même Dalaï Lama d'inciter les Tibétains a s'immoler, ce que le leader religieux nie.

Le Dalaï Lama nie également l'accusation chinoise selon laquelle il fait pression pour obtenir l'indépendance du Tibet, affirmant seulement désirer que la Chine offre la liberté de culture et de religion aux Tibétains.

Selon Lobsang Sangay, le premier ministre du gouvernement en exil, la «répression» en cours au Tibet est le facteur poussant les Tibétains à s'immoler par le feu.

Des centaines d'exilés tibétains se sont également rassemblés à New Delhi pour protester contre la répression chinoise. Plusieurs portaient des t-shirts à l'image du Dalaï Lama, tandis que d'autres agitaient des drapeaux tibétains.