NOUVELLES
10/03/2013 04:12 EDT | Actualisé 09/05/2013 05:12 EDT

Syrie: un pays en proie à un conflit armé

La Syrie, dévastée par un conflit armé depuis deux ans, est dirigée depuis 2000 par le président Bachar al-Assad, arrivé au pouvoir après la mort de son père, Hafez.

- SITUATION GEOGRAPHIQUE: La Syrie est bordée à l'ouest par la Méditerranée et le Liban, au nord par la Turquie, à l'est par l'Irak, au sud par la Jordanie et Israël.

- SUPERFICIE: 185.000 km2.

- POPULATION: 20,82 millions d'habitants (Banque mondiale, 2011), arabes en grande majorité. Les principales minorités non arabes sont les Kurdes et les Arméniens.

- CAPITALE: Damas.

- LANGUE OFFICIELLE: arabe.

- RELIGIONS: musulmans (95%) à majorité sunnite, minorité alaouite dont est issu le clan du président Assad. Chrétiens (5%).

- HISTOIRE: A l'effondrement de l'Empire ottoman, la Syrie est placée sous mandat français en 1920 et obtient son indépendance le 17 avril 1946. En 1963, le parti Baas arabe socialiste prend le pouvoir à la suite d'un coup d'Etat militaire.

Le ministre de la Défense, le général Hafez al-Assad, s'empare du pouvoir en novembre 1970. Quatre mois plus tard, il est élu président au suffrage universel. Lors de la guerre de juin 1967, Israël occupe le plateau syrien du Golan et l'annexe en 1981. Les négociations de paix israélo-syriennes sont interrompues depuis 2000. Elles reprennent en 2008 pendant quelques mois sous l'égide de la Turquie.

La Syrie participe à la coalition multinationale anti-irakienne, lors de la guerre du Golfe en 1990.

Bachar al-Assad est élu président en 2000, puis réélu en 2007.

L'armée syrienne déployée au Liban depuis 1976, un an après le début de la guerre civile, se retire sous la pression internationale en avril 2005 après l'assassinat du dirigeant libanais Rafic Hariri pour lequel Damas est pointé du doigt.

Depuis le 15 mars 2011, la Syrie est en proie à une révolte populaire qui s'est militarisée au fil des mois, face à la répression. Des milliers de soldats on déserté et sont aidés dans leur combat par des centaines de jihadistes ainsi que des civils ayant pris les armes. Le conflit a fait au moins 70.000 morts et poussé à la fuite plus d'un million de personnes selon l'ONU.

- INSTITUTIONS POLITIQUES: Système présidentiel dominé par le parti Baas. Parlement de 250 sièges.

- ECONOMIE: La guerre et les sanctions occidentales infligées au régime ont plongé le pays dans une grave crise économique qui a provoqué la fermeture de nombreuses usines et compagnies et engendré une très forte inflation.

Principalement destinée à la consommation intérieure, la production pétrolière qui s'élevait avant le conflit à 420.000 barils par jour a été réduite de moitié.

Selon une source gouvernementale, les dégâts occasionnés aux infrastructures sont estimés à plus de 11 milliards de dollars.

- MONNAIE: livre syrienne.

- FORCES ARMEES: 295.000 hommes, selon l'Institut international des études stratégiques (IISS, 2012). 314.000 réservistes.

rm-kd/bc/ram/tp