NOUVELLES
10/03/2013 04:12 EDT | Actualisé 09/05/2013 05:12 EDT

Syrie: deux ans de conflit

La Syrie est en proie à un conflit, déclenché en mars 2011 par une révolte pacifique qui s'est transformée en rébellion armée face à la répression sanglante menée par le régime de Bachar al-Assad.

--2011--

- 15-16 mars: A Damas, rassemblements sous le slogan pour "une Syrie sans tyrannie". Plusieurs manifestations contre le pouvoir sont ensuite violemment réprimées à Damas et Deraa (Sud). Le régime dénonce une "rébellion armée de groupes salafistes".

- 21 avr: Levée de l'état d'urgence en vigueur depuis 1963. Des dizaines de morts dès le lendemain. La contestation s'étend et se radicalise avec des appels à la chute du régime.

- 30 juil: Le colonel Riad al-Assaad, déserteur réfugié en Turquie, annonce la création de l'Armée syrienne libre (ASL) pour combattre le régime.

- 31 juil: Centaine de morts dans une vaste offensive de l'armée à Hama (centre).

- 18 août: Barack Obama et ses alliés occidentaux appellent Assad à partir. Série de sanctions internationales depuis contre le régime et contre des dirigeants des Gardiens de la révolution iraniens accusés de l'aider à mater la contestation.

- 2 oct: Création du Conseil national syrien (CNS, opposition).

--2012--

- 1er mars: L'armée prend le contrôle de Baba Amr, bastion de la rébellion à Homs (centre), après des semaines de siège.

- 16 juin: Les observateurs de l'ONU --chargés en vertu d'un plan de paix de Kofi Annan de surveiller un cessez-le-feu, complètement ignoré-- suspendent leurs opérations.

- 3 juil: Human Rights Watch dénonce un "archipel de la torture", avec des dizaines de milliers de détenus.

- 17 juil: les rebelles lancent la bataille de la "libération" de Damas mais sont repoussés par une contre-offensive de l'armée. Depuis, celle-ci ne cesse de repousser les tentatives des rebelles d'entrer dans Damas et bombarde par air et à l'artillerie lourde les poches de résistance à la périphérie.

- 18 juil: Quatre hauts responsables de l'appareil de Sécurité, dont le beau-frère d'Assad, tués dans un attentat à Damas.

- 19 juil: Veto russo-chinois (le 3e) à l'ONU à une résolution menaçant le régime de sanctions.

- 28 juil: L'armée lance l'assaut sur Alep (nord), deuxième ville du pays.

- 11 nov: Ahmad Moaz al-Khatib élu président de la Coalition nationale de l'opposition, incluant le CNS.

- 22 déc: L'Otan annonce avoir détecté de nouveaux tirs de missiles Scud par le régime.

--2013--

- 6 jan: Assad propose un plan "politique" impliquant son maintien au pouvoir. L'opposition exige son départ comme préalable à toute solution.

- 26 jan: L'Otan annonce que ses premiers missiles Patriot à la frontière syro-turque sont opérationnels.

- 30 jan: Khatib se dit prêt, sous conditions, à des discussions directes avec des représentants du régime.

- 3 fév: Israël confirme implicitement avoir mené fin janvier un raid contre un complexe militaire près de Damas.

- 22 fév: Au moins 83 morts dans un attentat à Damas. Une série d'attentats meurtriers ont frappé ces derniers mois le pays, revendiqués pour la plupart par le Front jihadiste Al-Nosra, placé par Washington sur sa liste des "organisations terroristes".

- 25 fév: Le chef de la diplomatie syrienne Walid al-Mouallem affirme pour le première fois que le régime est prêt au dialogue avec les rebelles armés.

- 28 fév: Washington annonce pour la première fois des aides directes non létales à la rébellion.

- 6 mars: Des rebelles capturent 21 observateurs philippins de l'ONU sur le Golan.

- 6 mars: Les rebelles s'emparent entièrement et pour la première d'une ville, celle de Raqa (nord-est). Les rebelles ont avancé dans le Nord et l'Est, alors que l'armée se maintient à Damas, dans le centre et l'Ouest.

acm/bc/ram/tp