NOUVELLES
10/03/2013 11:26 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Syrie: 2e report d'une réunion pour former un gouvernement d'opposition

La Coalition de l'opposition syrienne a reporté pour la deuxième fois une réunion prévue à Istanbul pour former un gouvernement en territoire rebelle, en raison de "profonds désaccords", a indiqué dimanche à l'AFP un membre de cette coalition.

La réunion, qui était prévue mardi, a été reportée "en raison d'opinions divergentes sur la question du gouvernement. On peut dire que les désaccords sont profonds et nécessitent davantage de temps et de consultations", a déclaré Samir Nachar.

"Les désaccords portent sur l'idée même d'un gouvernement: certains sont pour, d'autres sont contre", a-t-il précisé, ajoutant que la réunion pourrait se tenir le 18 ou le 20 mars.

Une première réunion prévue le 2 mars afin de désigner un "Premier ministre" chargé d'administrer les territoires rebelles avait été reportée après des pressions des Etats-Unis et de la Russie qui préfèrent la mise en place d'un gouvernement de transition issu d'un dialogue entre Damas et l'opposition.

L'objectif d'un gouvernement intérimaire serait de gérer les affaires courantes dans les zones "libérées", c'est-à-dire contrôlées par les rebelles bien implantés dans l'est et le nord de la Syrie, en proie depuis deux ans à un conflit armé meurtrier.

Le 6 mars, la Ligue arabe a appelé l'opposition à former une "instance exécutive" pour occuper le siège de la Syrie lors du sommet arabe à Doha les 26 et 27 mars.

La Ligue arabe avait estimé que la suspension en novembre 2011 de la Syrie restait en vigueur tant que le régime du président Bachar al-Assad n'appliquerait pas un plan arabe pour mettre fin à la violence.

Un an plus tard, la Ligue a reconnu la Coalition nationale de l'opposition, dirigée par Ahmed Moaz al-Khatib, comme le "représentant légitime de la Syrie et principal interlocuteur de la Ligue arabe".

kam-rm/ram/cnp