NOUVELLES
10/03/2013 07:00 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

PGA/EPGA - Doral: Tiger Woods rugit à un mois du Masters

Tiger Woods a remporté dimanche le 76e tournoi PGA de sa carrière en s'imposant de manière magistrale au Championnat du monde des circuits américain et européen EPGA à Doral (Floride) après avoir mené de bout en bout et en battant, au passage, plusieurs records.

En rendant une dernière carte de 71 pour un total de 269, soit 19 sous le par, Tiger Woods, 38 ans et N.2 mondial, a devancé de deux coups son compatriote Steve Stricker et de cinq coups un groupe composé du Nord-Irlandais Graeme McDowell, de l'Australien Adam Scott, auteur de la meilleure carte de l'épreuve dimanche (64), de l'Américain Phil Mickelson et de l'Espagnol Sergio Garcia.

"J'ai bien joué cette semaine, c'était une de ces semaines où je me suis senti bien dans ma façon de jouer, j'ai bien entamé le tournoi et les choses se sont bien enchaînées", a déclaré Woods qui a signé sa deuxième victoire de l'année 2013.

La manière avec laquelle le champion américain a survolé le parcours du Blue Monster pendant quatre jours montre que le "Tigre" rugit de nouveau, comme si l'approche du premier tournoi majeur de la saison, le Masters d'Augsta dans un mois, lui a redonné non seulement l'énergie mais surtout la science de la "gagne", un peu perdue après le déballage médiatique de ses infidélités conjugales, fin 2010.

Compagnon de jeu de Rory McIlroy, actuel N.1 mondial, et de Luke Donald, N.1 mondial en 2011, au cours des deux premiers tours, Woods a d'abord poussé à la faute le jeune Nord-Irlandais de 23 ans (73+69) avant d'écoeurer l'Anglais de 35 ans (70-73). Si McIlroy s'est bien ressaisi par la suite pour finalement prendre la 8e place, avec un total de 278, Donald ne s'est jamais remis (289 et 43e).

Graeme McDowell, qui a disputé les deux derniers tours en compagnie de Woods, a mieux résisté que les autres. Le vainqueur de l'US Open 2010 ne lui a concédé que trois coups en deux jours.

Tiger Woods, en quête d'un 15e titre du Grand Chelem, a ajouté quelques records à sa nouvelle victoire: il n'a jamais perdu un tournoi quand il attaque le dernier tour avec une avance de trois coups ou plus, il a gagné à Doral son 50e tournoi (sur 54) en étant leader au soir du troisième tour. Avec 17 birdies aux deux premiers tours --un record--, il a aussi rendu le plus petit total du circuit américain sur 36 trous (131) et avec 198 sur trois tours, il a signé sa meilleure carte depuis ses débuts professionnels en 1996.

js/sk/jr

PLUS:afp