NOUVELLES
10/03/2013 03:15 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Le président américain devrait arriver à Jérusalem le 20 mars (Israël)

La visite de trois jours de Barack Obama en Israël et dans les Territoires palestiniens va débuter le 20 mars, a indiqué dimanche le cabinet du Premier ministre israélien dans le première annonce officielle de la date de la visite d'Etat du président américain.

M. Obama devrait atterrir le mercredi 20 mars à l'aéroport Ben Gourion, près de Tel-Aviv, avant de se rendre à Jérusalem pour s'entretenir avec le président israélien Shimon Peres et dîner avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon un communiqué du cabinet du chef du gouvernement.

Le lendemain, le président américain devrait visiter le musée d'Israël à Jérusalem, d'après la même source précisant que M. Obama devrait ensuite se rendre à Ramallah, en Cisjordanie, afin de rencontrer des responsables de l'Autorité palestinienne.

Plus tard jeudi, M. Obama devrait rentrer à Jérusalem où il prononcera un discours au Centre de conférence international, avant de dîner avec M. Peres au Palais présidentiel.

Vendredi, le chef d'Etat américain devrait assister à une cérémonie au Mont Herzl, au cours de laquelle il déposera une couronne de fleurs sur la tombe de l'ancien Premier ministre assassiné Yitzhak Rabin, avant de se rendre au mémorial de la Shoah de Yad Vashem.

Avant de s'envoler pour la Jordanie, M. Obama devrait se rendre mercredi ou vendredi sur le site où se trouve la batterie anti-missile Iron Dome, financée par les Etats-Unis, selon le communiqué.

La Maison blanche a considéré la semaine dernière cette visite comme "une opportunité pour consulter le gouvernement israélien sur un large éventail de problématiques -- y compris l'Iran, la Syrie, la situation dans la région et le processus de paix" israélo-palestinien.

Cette visite de M. Obama est la première de son second mandat, et la première en Israël et dans les Territoires palestiniens depuis son élection à la présidence en 2008.

M. Netanyahu avait indiqué en février que ses discussions avec le président américain porteraient essentiellement sur le programme nucléaire iranien, le conflit en Syrie et les négociations de paix avec les Palestiniens qui sont dans l'impasse depuis plus de deux ans.

jjm/tg/sw