NOUVELLES
10/03/2013 07:53 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Le Canada perd 9-4 face aux États-Unis et est éliminé de la Classique mondiale

PHOENIX, États-Unis - À six retraits de passer à l'histoire, le Canada a finalement craqué, concédant l'avance en fin de match avant de perdre 9-4 face aux États-Unis, dimanche, dans un match sans lendemain à la Classique mondiale de baseball.

Accusant un retard de 3-2 en huitième manche, Adam Jones a propulsé les États-Unis en avant pour une première fois dans le match à l'aide d'un double de deux points contre le releveur Jim Henderson. Shane Victorino a ensuite envoyé Jones au marbre en frappant un simple, ce qui creusait l'écart à 5-3.

Jonathan Lucroy a ajouté un point d'assurance et Eric Hosmer a cogné un double de trois points contre le releveur numéro un canadien John Axford en neuvième. Le résultat de la rencontre ne faisait alors plus de doute.

Le Canada s'était approché à un point des États-Unis en fin de huitième grâce à un optionnel d'Adam Loewen avec les buts remplis. Cependant, la menace a été étouffée puisque Tim Smith a mis fin à la manche en frappant un roulant au deuxième but.

«Nous avons joué un match difficile et les États-Unis l'ont emporté, mais nous pouvons garder la tête haute, a dit le voltigeur canadien Michael Saunders. Nous nous sommes présentés pour ce tournoi bien préparés et nous avons l'impression d'avoir bien joué. Quelques manches nous ont fait mal, mais je crois que nous avons bien joué et que nous avons montré au monde que le Canada est ici pour y rester.»

Le Canada avait contrôlé la rencontre jusqu'au coup sûr clé de Jones. Saunders avait claqué un circuit de deux points en deuxième et Loewen avait relancé le Canada en avant 3-2 à l'aide d'un simple en sixième.

Cependant, les releveurs américains Heath Bell, David Hernandez, Steve Cishek et Craig Kimbrel ont neutralisé les frappeurs canadiens et les États-Unis en ont profité pour effectuer la remontée.

Le Canada (1-2), qui n'a jamais atteint le deuxième tour, avait débuté le tournoi en encaissant une humiliante défaite de 14-4 face à l'Italie. L'équipe s'était rachetée samedi en battant le Mexique 10-3 dans une rencontre marquée par une mêlée générale.

Les États-Unis (2-1) l'ont échappé belle. Ils avaient perdu 5-2 face au Mexique (1-2) avant de vaincre l'Italie (2-1) par la marque de 6-2. L'Italie a aussi accédé au deuxième tour, qui s'amorcera mardi à Miami.

«Oui, non, je ne suis pas content du résultat, a mentionné le gérant de la formation canadienne Ernie Whitt. Je crois que c'était un bon match. Ils ont frappé des coups sûrs clés dans les moments importants. Nous devons lever notre chapeau aux Américains.»

Saunders a été l'étoile du tournoi pour le Canada et il a même été nommé joueur par excellence du groupe D. Participant à sa première Classique mondiale, le natif de Victoria a maintenu une moyenne au bâton de ,727 en trois rencontres.