NOUVELLES
10/03/2013 04:05 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Espagne - 27e journée - Le Real, vainqueur du Celta Vigo, met l'Atletico sous pression

Le Real Madrid s'est imposé dimanche (2-1) au Celta Vigo grâce à un doublé de Ronaldo, et reprend provisoirement la 2e place à l'Atletico Madrid qui accueille à 21H00 la Real Sociedad, pour la 27e journée du championnat d'Espagne.

Les Madrilènes, qui s'étaient présentés dimanche avec une défense très largement recomposée - Varane, Ramos et Coentrao cédant leur place à Pepe, Albiol et Marcelo - ont toutefois dû s'armer de patience face un Celta des plus accrocheurs.

Après une première période extrêmement disputée mais restée sans buts grâce aux excellentes prestations des deux gardiens Diego Lopez et Javi Varas, les joueurs de Mourinho, relancés par l'entrée de Xabi Alonso à la pause, avaient pris une première option au tableau d'affichage.

Sur un corner mal dégagé, Ronaldo se trouvait en effet sur la trajectoire d'une frappe signée Callejon et prolongeait cette tentative dans les buts du Celta (0-1; 61).

Les locaux ne devaient toutefois pas gamberger longtemps puisque dans la foulée Aspas égalisait grâce à un but là aussi chanceux, une frappe contrée par Pepe (1-1; 63).

Dès lors, le match, qu'on avait déjà cru décidé en faveur du Real, reprenait le cours trépidant qu'il avait eu en première période, les actions fusant de part et d'autre.

Mais une longue ouverture de Xabi Alonso faisait la différence: lancé côté gauche de la surface, Kaka, entré en jeu pour Callejon, était accroché dans la surface par Varas.

Ronaldo ne tremblait pas et transformait le penalty, signant au passage son 26e but en Liga (derrière les 40 de Messi).

Après ce nouveau coup dur, les hommes d'Abel Resino ne baissaient pas les bras, poussés notamment par leur intenable Iago Aspas.

Et les Madrilènes auraient bien pu se lamenter longtemps d'une énorme balle de break manquée par Higuain sur un contre foudroyant des Blancs (86) puisque sur le gong, Park était à deux doigts d'égaliser pour le Celta, mais sa tête était repoussée par la barre transversale (89).

cle/alh