NOUVELLES
10/03/2013 11:20 EDT | Actualisé 10/05/2013 05:12 EDT

Coupe du monde - Kranjska Gora/Slalom: déclarations

Ivica Kostelic (CRO/1er): "Cette victoire a un poids symbolique pour moi, dix ans près ma première victoire ici. C'est un endroit particulier pour moi avec ma famille qui n'est pas loin. On a de nombreux amis. Les spectateurs avaient fait le déplacement. Le dossard N.1 avait un avantage, mais la course était difficile pour tous. Les conditions étaient limites. Le plus gros problème, c'est que la course n'était pas équitable pour les gros dossards. Mais on a déjà connu des conditions pires que celles que l'on avait. Depuis décembre, j'ai des problèmes avec mon genou. Aujourd'hui je vais à Bad Ragaz (Suisse), on décidera de la suite pour les prochains jours. L'opération est envisageable pour le moment. Je serai aux finales de Lenzerheide."

Marcel Hirscher (AUT/2e): "Je me sens très bien. C'est un grand succès pour moi. C'est mon premier globe en slalom, c'est une bonne sensation. Dans la première manche, j'ai fait une grosse erreur. C'est vraiment bien de me retrouver sur le podium après la première manche, je pensais que c'était fini. D'habitude, avec l'avance d'Alexis Pinturault (2 sec 11/100e), je n'aurais pas dû être en seconde manche. (Sur son avance sur Aksel Lund Svindal pour le classement général) C'est une très bonne position. Je vais regarder la télévision dans les prochains jours. Dimanche prochain, on verra qui aura le plus de points pour remporter le grand globe de cristal. Je ne sais pas encore si je vais faire le super-G, je n'en ai vraiment aucune idée! Vous serrez les premiers à savoir je pense. Je pense que les conditions étaient OK pour skier aujourd'hui. Je n'ai jamais imaginé qu'ils allaient annuler la course. Je dois féliciter Ivica pour sa course, il a réussi à gagner avec un dossard élevé."

Mario Matt (AUT/3e): "A la fin, j'ai eu de la chance, parce que Pinturault a fait une faute. Mais c'est le jeu. La première manche était particulièrement difficile, et en deuxième manche, c'était mieux. Je n'ai pas de secret pour être aussi longtemps en forme. Etre en forme au début de la saison est la chose la plus importante pour tenir. Depuis trois ans, les choses se déroulent très bien. Je vais d'abord finir la saison à Lenzerheide et je verrai pour la suite. En ce moment, on a besoin de réaliser deux manches pratiquement parfaites. Marcel fait une très belle saison."

Alexis Pintutrault (FRA/éliminé en seconde manche): "Quand je suis sorti, j'ai essayé d'analyser ce qui s'est passé. Je me dis que c'est presque un coup de malchance. J'était bien dans la ligne. Jusque-là, je me sentais bien. Je savais que le haut du parcours avait plus marqué que dans le mur. En haut j'ai bien skié je pense. Dans le mur, je voulais garder mon avance et rester en tête. Je ne voulais pas tout tenter non plus, comme je l'avais fait en première manche. Je me suis fait avoir. Je me sentais bien, en forme. Ca s'est traduit sur une manche et trois quarts, malheureusement il manque encore le quart. J'avais de l'avance, il suffisait juste que je skie bien dans le mur. En arrivant dans le mur je me suis dit +tu as fait un bon haut, tu n'as pas dû perdre énormément, il te reste à faire un bon mur+. Je savais que j'avais pas mal d'avance, le métier rentre, mais pas correctement. C'est un peu de déception. Je m'en sentais capable. Il y a eu un mouvement de terrain qui m'a piégé. J'avais de l'avance, mais à notre niveau, on ne peut pas se permettre de ne faire qu'une manche. Ca aurait dû sourire. J'ai respecté ce que les entraîneurs m'ont dit. Il faudra bien se relancer sur les finales de Lenzerheide."

tba/alh