NOUVELLES
10/03/2013 03:14 EDT | Actualisé 09/05/2013 05:12 EDT

ATP - Indian Wells - 2e tour: Rafael Nadal assure sur dur

Rafael Nadal a très bien tenu le choc pour ses retrouvailles avec les courts en dur samedi en battant l'Américain Ryan Harrison au 2e tour du tournoi Masters 1000 d'Indian Wells.

L'Espagnol, qui n'avait plus joué sur dur depuis fin mars 2012 à Miami, soit 346 jours, a disposé 7-6 (7/3), 6-2 de l'Américain de 20 ans (73e mondial) et retrouvera l'Argentin Leonardo Mayer pour une place en 8e de finale.

Nadal a repris la compétition sur terre battue en février après sept mois d'absence pour soigner son genou gauche et est en quête de repères sur la surface bien plus traumatisante utilisée dans le désert californien.

"Il y a deux semaines, je ne savais pas si je pourrais jouer ici alors je suis content d'être au 3e tour, a dit le Majorquin. Ma condition physique et mes mouvements doivent encore s'améliorer mais chaque victoire est importante car elle me permet de jouer un autre match. C'est ce dont j'ai besoin en ce moment, même si cela vient sans jouer de manière fantastique."

"Pour mon premier tournoi sur dur, je ne m'attends pas à un gros résultat", a répété Nadal, dont le retour en compétition a été triomphant en Amérique du Sud avec deux titres (Sao Paulo, Acapulco) et une finale (Vina del mar).

Nadal affectionne Indian Wells, où il a gagné deux fois (2007, 2009) et où il a au moins atteint les demi-finales ces sept dernières années.

Nadal, qui retrouve en Californie le reste du "Big Four" pour la première fois depuis son élimination surprise au 2e tour de Wimbledon, s'est rapproché d'un quart de finale potentiel avec Federer (N.2), tenant du titre, qui a facilement disposé 6-2, 6-3 de l'Ouzbek Denis Istomin, 43e mondial,

La surprise est venue de l'élimination dès son premier match de David Ferrer (N.4), éliminé au 2e tour par le Sud-Africain Kevin Anderson 6-3, 4-6, 3-6.

Sa cinglante défaite face à Nadal en finale à Acapulco (6-0, 6-2), a peut-être laissé des traces chez l'Espagnol de 30 ans, qui avait entamé la saison en boulet de canon avec deux titres (Auckland, Buenos Aires), une finale (Acapulco) et deux demi-finales (Open d'Australie, Doha) en cinq tournois.

L'élimination prématurée de Ferrer devrait faire les affaires de Tomas Berdych (N.6), qui a vu son quart de tableau se dégager.

Une deuxième surprise, de moindre calibre, n'a pas tardé à suivre quand le N.1 Américain et 15e mondial John Isner a été sorti à domicile par l'Australien Lleyton Hewitt, ex N.1 mondial toujours dangereux à 32 ans même s'il n'avait pas encore gagné deux matches de suite cette saison sur le circuit ATP.

Le Letton Ernests Gulbis, récent vainqueur du tournoi de Delray Beach, a corrigé le Serbe Janko Tipsarevic pour aligner sa 12e victoire d'affilée en comptant ses matches de qualifications en Floride et à Indian Wells.

Après la fin du 2e tour WTA, les dix premières têtes de série du tableau féminin ont franchi le premier obstacle.

La N.1, Victoria Azarenka, a validé samedi son billet pour un 3e tour contre la Belge Kirsten Flipkens grâce à sa 15e victoire consécutive depuis le début de saison, aux dépens de la Slovaque Daniela Hantuchova (6-4, 6-1).

La Bélarusse, tenante du titre, a été menée 4 jeux à 1 mais a remporté 11 des 12 derniers jeux de la partie.

bpe/bpa