NOUVELLES
09/03/2013 08:13 EST | Actualisé 09/05/2013 05:12 EDT

Vatican: la cheminée qui annoncera l'élection du nouveau pape est en place

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Des pompiers ont installé samedi, sur le toit de la chapelle Sixtine, la cheminée qui annoncera l'élection du nouveau pape alors que des ouvriers préparaient l'intérieur du bâtiment en prévision du début du conclave mardi.

La cheminée est reliée à un poêle en fonte vieux d'un siècle, dans lequel seront brûlés les bulletins de vote, grâce à un tuyau en cuivre qui longe les murs ornés de fresques de la chapelle avant de sortir par une fenêtre pour rejoindre le toit.

Après des années de confusion concernant la couleur de la fumée, qui est blanche si les cardinaux ont élu un pontife et noire s'ils n'ont pas réussi à s'entendre, le Vatican a fait l'acquisition en 2005 d'un deuxième poêle où seront allumés des fumigènes. La fumée blanche ou noire de ces derniers se mêlera à celle des bulletins de vote.

Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a fait fi des inquiétudes, affirmant que le «suspense» était partie intégrante de la beauté du processus.

«Nous n'allons pas envoyer de messages texte; vous devrez venir et voir par vous-mêmes», a ajouté un autre porte-parole du Vatican, le révérend Thomas Rosica.

Tandis que des ouvriers préparaient la chapelle, des responsables, ailleurs dans le Palais apostolique, ont détruit l'anneau du pêcheur de Benoît XVI, les sceaux personnels de l'ex-pape, ainsi que ses estampes pour les documents officiels.

Ces développements mènent tous à la décision importante que devra bientôt prendre l'Église catholique, soit le début, mardi, du conclave visant à élire un nouveau pape et tenter de résoudre les nombreux problèmes auxquels sont confrontés l'Église.

Pour la sixième journée consécutive, les cardinaux se sont réunis derrière des portes closes pour discuter des problèmes de l'Église et, encore une fois, des activités des «ministères» du Saint-Siège, et «de la façon de les améliorer», a déclaré M. Lombardi.

La gouvernance interne du Vatican a été discutée de façon quasi-constante depuis le début de ces réunions, un signe que les révélations de corruption, de luttes politiques internes et de guerres de territoire exposées par l'affaire VatiLeaks l'an dernier jettent une très grande ombre sur ce conclave.

Alors que les cardinaux examinent leurs choix, les travaux préparatoires se poursuivent. De l'équipement de brouillage électronique a été installé dans la chapelle, pour bloquer le fonctionnement des téléphones cellulaires et des éventuels micros.