NOUVELLES
09/03/2013 09:43 EST | Actualisé 09/05/2013 05:12 EDT

Présidentielle au Kenya: Washington appelle au calme

Les Etats-Unis ont appelé les Kenyans samedi à "régler pacifiquement les différends" après l'annonce de la victoire du nouveau président Uhuru Kenyatta, au grand dam de son rival Raila Odinga et des ses partisans.

"Nous exhortons tous les partis et leurs sympathisants à régler pacifiquement les différends issus des résultats annoncés aujourd'hui (samedi) par la Commission électorale, plutôt que dans la rue", a enjoint le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, dans un communiqué, sans toutefois adresser ses félicitations au nouveau président élu.

"Ces élections sont une occasion historique pour le peuple kenyan de se rassembler et de construire un avenir meilleur", a poursuivi le chef de la diplomatie américaine.

Uhuru Kenyatta, inculpé de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) pour son rôle présumé dans les tueries ayant suivi le précédent scrutin, a été officiellement proclamé samedi président du Kenya, dès le premier tour.

Son rival, le Premier ministre sortant, Raila Odinga, a annoncé dans la foulée qu'il allait contester en justice sa défaite, dénonçant "des irrégularités massives" mais il a appelé ses partisans à rester calmes.

M. Odinga, dont la précédente défaite il y a cinq ans avait provoqué des violences sans précédent au Kenya, a prévenu samedi que "la violence pourrait détruire ce pays pour toujours".

"Au nom des Etats-Unis, je tiens à féliciter le peuple kenyan pour avoir voté pacifiquement", a ajouté John Kerry. "Je suis inspiré par l'irrésistible désir des Kenyans d'avoir fait entendre leur voix pacifiquement et je salue la patience dont ils ont fait preuve depuis le décompte des voix".

Les Etats-Unis, qui ont suivi l'événement de très près, ont dépensé depuis 2010 plus de 35 millions de dollars pour soutenir la réforme électorale au Kenya et plus de 90 millions de dollars pour aider la réforme constitutionnelle et soutenir les associations en faveur de la jeunesse notamment.

rap/chv