NOUVELLES
09/03/2013 10:09 EST | Actualisé 09/05/2013 05:12 EDT

Japon : des manifestants réclament la sortie du nucléaire

A protester holds a placard during an anti-nuclear demonstration in Tokyo, Saturday, March 9, 2013. Gathering on a weekend ahead of the second anniversary of the March 11 quake and tsunami that sent Fukushima Dai-ichi plant into multiple meltdowns, demonstrators said they would never forget the world’s worst nuclear catastrophe, and expressed alarm over the government’s eagerness to restart reactors. (AP Photo/Junji Kurokawa)
AP
A protester holds a placard during an anti-nuclear demonstration in Tokyo, Saturday, March 9, 2013. Gathering on a weekend ahead of the second anniversary of the March 11 quake and tsunami that sent Fukushima Dai-ichi plant into multiple meltdowns, demonstrators said they would never forget the world’s worst nuclear catastrophe, and expressed alarm over the government’s eagerness to restart reactors. (AP Photo/Junji Kurokawa)

Près de deux ans après la catastrophe de Fukushima au Japon, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Tokyo samedi pour exiger l'abandon de l'énergie nucléaire.

Les protestataires, parmi lesquels des résidents de Fukushima et le prix Nobel de littérature Kenzaburo Oe, demandaient au premier ministre Shinzo Abe d'ordonner le démantèlement de toutes les centrales nucléaires au pays.

Le gouvernement actuel prône le redémarrage des réacteurs dont la sécurité aurait été établie, alors que le gouvernement précédent, dirigé par Yoshihiko Noda, avait promis d'abandonner l'énergie nucléaire vers 2030.

L'année dernière, c'est pourtant ce gouvernement qui a relancé deux réacteurs, sur les 50 que compte le Japon. Les autres sont toujours à l'arrêt depuis la catastrophe de Fukishima.

La manifestation - qui a réuni 15 000 personnes selon les organisateurs - a eu lieu deux jours avant le deuxième anniversaire du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 qui ont fait 19 000 morts et provoqué une catastrophe nucléaire à la centrale Fukushima Daiichi.

Une chaîne humaine à Paris

Pendant ce temps, des militants dans la capitale française réclament eux aussi la fin du nucléaire civile et militaire dans leur pays. Plusieurs personnes ont commencé samedi à former, dans plusieurs quartiers, une longue chaîne humaine pour « encercler » une série de « lieux de pouvoir » qui contribuent à promouvoir l'énergie nucléaire.

Le réseau Sortir du nucléaire, qui coordonne les manifestations de samedi, demande notamment l'arrêt des réacteurs nucléaires qui ont plus de 30 ans, soit une vingtaine sur les 58 que compte la France.

INOLTRE SU HUFFPOST

Visite à Fukushima