NOUVELLES
08/03/2013 06:09 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Tunisie : le premier ministre désigné dévoile son gouvernement

Après deux semaines de négociations, le premier ministre désigné de la Tunisie, Ali Larayed, a dévoilé vendredi la composition d'un gouvernement de coalition dominé par les islamistes d'Ennahda aux côtés de ses deux alliés laïcs, le Congrès pour la république du président Moncef Marzouki et Ettakatol.

Le mandat du nouvel exécutif ira jusqu'aux élections prévues avant la fin de l'année, a expliqué Ali Larayed.

Le nouveau gouvernement présente la même configuration politique que celle du précédent premier ministre démissionnaire après l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd.

Le parti islamiste Ennahda cède certains ministères importants aux indépendants, notamment avec la nomination aux Affaires étrangères de l'ancien ambassadeur aux Nations unies, Othman Jarandi.

Ce dernier, diplomate de carrière, entretient de solides relations avec les organismes internationaux et les puissances occidentales.

Lotfi Ben Jedou prend le portefeuille de l'Intérieur. Juge, il a pris part aux enquêtes sur la mort de dizaines de personnes lors du soulèvement qui a renversé l'ancien président Zine el-Abidine Ben Ali en janvier 2011.

Un autre magistrat, Rachid Sabbagh, a été nommé à la Défense alors que Elyess Fakhfakh, un économiste membre d'Ettakatol, conserve le ministère des Finances.

Sur son compte Twitter, Ennahda a souligné que ses membres ne représentaient plus que 28 % du nouveau Cabinet, contre 40 % dans le précédent. Les indépendants détiennent désormais 48 % des portefeuilles.