NOUVELLES
08/03/2013 04:05 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Syrie : l'ONU tentera de libérer ses Casques bleus samedi

L'ONU tente toujours de libérer ses Casques bleus otages des rebelles syriens dans le plateau Golan. Une trêve dans les bombardements de l'armée syrienne doit être respectée samedi pour permettre l'évacuation des 21 observateurs philippins, a indiqué vendredi une ONG syrienne.

Une délégation de la Croix-Rouge et une équipe de l'ONU devraient arriver sur place samedi matin pour l'opération d'évacuation, a précisé Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon Rami Abdel Rahmane de l'OSDH, « un accord avait été conclu entre le régime syrien et l'ONU pour que cessent les bombardements en vue de permettre l'évacuation des observateurs de Jamla avant midi ».

Plus tôt vendredi, une première tentative de les sortir du village de Jamla s'est soldée par un échec.

Des bombardements sur un secteur proche ont contraint un convoi onusien, qui devait les évacuer à faire demi-tour.

Une vidéo diffusée sur Internet montre les observateurs onusiens en bonne santé en compagnie de leurs ravisseurs.

Les observateurs de l'ONU sont présents au Golan depuis 1974 au terme de la guerre du Kippour de 1973. Ils ont pour mission de surveiller le désengagement des forces israéliennes et syriennes et de maintenir le cessez-le-feu.

Israël s'est emparé du plateau du Golan en 1967 et la Syrie réclame sa restitution et en fait une condition pour faire la paix avec l'État hébreu.