NOUVELLES
08/03/2013 09:48 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Maroc: suspension d'un magistrat accusé d'avoir humilié un habitant

Un magistrat, qui aurait obligé un homme à embrasser ses chaussures après une altercation, a été suspendu de ses fonctions, a déclaré vendredi à l'AFP le ministre marocain de la Justice Mustapha Ramid.

"Après que le parquet de Meknès (centre) eut établi un rapport détaillé sur les faits, nous avons décidé de suspendre ce magistrat. Le Conseil supérieur de la magistrature va ensuite poursuivre l'enquête et prendra une décision en conséquence", a-t-il ajouté.

Selon la presse locale et l'Association marocaine des droits humains (AMDH, indépendante), Hicham Himmi, un mécanicien de Midelt, une ville du centre du pays, avait été contraint par le magistrat d'embrasser ses chaussures après une altercation le 16 février.

M. Himmi a affirmé à l'AFP que l'incident avait débuté lorsque le magistrat, mécontent que la réparation de son véhicule ne soit pas terminée, l'a "insulté" puis lui a "craché au visage".

"La police est intervenue et j'ai été conduit au commissariat, où j'ai de nouveau été insulté. Puis on m'a obligé à embrasser les chaussures du responsable pour me faire pardonner", a-t-il ajouté.

Le magistrat mis en cause avait quant à lui nié cette version des faits, la qualifiant d'"allégations", et dénoncé notamment "des calculs politiques" cachés et un "règlement de compte".

Les autorités avaient annoncé le 24 février l'ouverture d'une enquête sur cette affaire après des manifestations en faveur du garagiste.

ob/vl