POLITIQUE
08/03/2013 08:58 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Le maire de Toronto accusé d'avoir fait des avances sexuelles (PHOTOS)

CP

Le maire de Toronto, Rob Ford, rejette catégoriquement dans un communiqué les allégations d'une ancienne candidate à la mairie, Sarah Thomson, qui affirme qu'il l'a touchée de manière inappropriée lors d'une fête jeudi soir, en plus de lui avoir dit qu'elle « aurait dû être avec lui en Floride la semaine dernière, parce que sa femme n'était pas là ». 

M. Ford, qui est marié et qui a deux enfants, s'était rendu en Floride en vacances.

Aucune accusation n'a été déposée. Mme Thomson a formulé les allégations dans un tweet sur Internet, accompagné de la photo ci-dessus et de la mention « heureuse Journée internationale des femmes! » Elle soutient que M. Ford lui a fait des avances lors d'une fête du Comité des affaires politiques juives.

L'attaché de presse du maire, George Christopoulos, a répondu, vendredi, que trois employés de son bureau se trouvaient près de Mme Thomson et de M. Ford au moment de leur conversation et qu'aucun d'entre eux n'avait entendu les propos qu'elle lui reproche.

Le chef du personnel au bureau du maire, Mark Towhey, qui était aussi à la soirée, raconte que Mme Thomson était heureuse de prendre sa photo avec M. Ford. Il précise que le maire était accompagné de sa femme et de ses enfants en Floride.

Version divergente

Mme Thomson affirme, au contraire, que le maire lui a touchée les fesses. Selon elle, le maire a des problèmes personnels et il devrait demander de l'aide.

Mme Thomson raconte qu'elle a d'abord ignoré la présumée remarque de M. Ford au sujet du fait qu'elle aurait dû l'accompagner en Floride, mais qu'elle a décidé de réagir lorsqu'il lui « a pincé les fesses (plus tard) alors que quelqu'un prenait une photo de nous ensemble ».

L'éditrice du Women's Post dit qu'elle aimerait que le maire s'excuse, mais elle ne compte pas porter plainte contre lui auprès de la police. Elle raconte que le maire avait toujours été un « gentleman » à son endroit dans le passé.

Sur Internet, les réactions sont partagées au sujet des allégations et de la façon dont Mme Thomson les a rendu publiques. Certains affirment qu'elle est une opportuniste politique alors que d'autres l'appuient.

Autre tuile

Le maire Rob Ford a fait face à une série de controverses depuis son élection il y a deux ans.

Il a dû se défendre en cour face à des allégations de dépenses électorales inappropriées et  de propos diffamatoires. Il a même échappé de peu à la destitution en janvier dernier, remportant un appel à ce sujet, après avoir été reconnu coupable de conflits d'intérêts.

Alors qu'il était conseiller municipal, il a par ailleurs dû s'excuser auprès d'un couple de résidents de l'extérieur de la ville qu'il avait insultés lors d'un match de hockey, parce qu'ils se plaignaient qu'il faisait trop de bruit. « Veux-tu que ta petite femme aille en Iran et se fasse violer et tuer? », avait lancé Rob Ford, en état d'ébriété.  Il avait d'abord nié les événements.

INOLTRE SU HUFFPOST

The Many Faces Of Rob Ford