NOUVELLES
08/03/2013 11:45 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

La construction reprend en février après la chute de janvier

Le nombre de mises en chantier d'habitations au Canada est passé de 159 000 unités en janvier à 180 700 en février, un gain de 13,7 %. Dans les centres urbains, la hausse est de 18,4 %.

Cette croissance est surtout attribuable à la construction de logements collectifs. La hausse dans cette catégorie est de 27,7 %.

Selon Desjardins, il apparaît maintenant évident que la chute observée le mois précédent était beaucoup trop abrupte pour qu'elle soit durable. Le nombre de mises en chantier du mois de février s'inscrit davantage dans la tendance des derniers mois - tendance qui demeure à la baisse. Au premier trimestre de 2013, les mises en chantier affichent une baisse de 14,3 %.

Par ailleurs, les données de février 2013 par rapport à celles de février 2012 montrent une chute de la construction de 21 % à Montréal et de 41 % à Vancouver, tandis qu'à Toronto, la construction reste à la hausse, avec une croissance de 43 %.

Desjardins s'attend à ce que le recul de la construction résidentielle s'intensifie au cours des prochains mois. « Après plusieurs années de contributions positives à la croissance économique, la construction neuve de bâtiments résidentiels devrait donc perdre du terrain en 2013 et ainsi freiner la progression du PIB réel », croit Benoit P. Durocher, économiste principal chez Desjardins. Le ralentissement de la construction résidentielle vient toutefois calmer les inquiétudes de surchauffe du marché.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) évalue qu'à long terme, les mises en chantier d'habitations devraient diminuer en 2013 par rapport à 2012, pour s'accélérer à la fin de l'année, la croissance de l'économie et de l'emploi soutenant le marché canadien de l'habitation.