NOUVELLES
08/03/2013 08:15 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Halifax: le militaire condamné pour espionnage ne fera pas appel, dit son avocat

HALIFAX - L'ancien officier de la marine canadienne condamné pour avoir vendu des secrets militaires à la Russie n'interjettera pas appel de la décision du tribunal, a fait savoir son avocat.

Mike Taylor a déclaré que l'ancien sous-lieutenant Jeffrey Paul Delisle, qui était basé à Halifax, a récemment pris la décision de ne pas faire appel, un mois après avoir été condamné à 20 ans de prison pour avoir transmis des informations confidentielles à la Russie pendant quatre ans et demi.

Compte tenu du temps déjà passé derrière les barreaux, la peine d'emprisonnement de l'ex-militaire a été réduite à 18 ans et cinq mois.

Me Taylor affirme qu'il aurait été difficile de plaider qu'une telle sentence puisse dépasser un cadre acceptable, puisque Delisle a été le premier Canadien à être jugé en vertu de la Loi sur la protection de l'information.

La Commission des libérations conditionnelles du Canada a indiqué que Delisle serait admissible à des absences temporaires sans escorte à compter de mars 2016. Il pourrait déposer une demande de libération conditionnelle à partir de septembre 2018 et de libération complète l'année suivante.

Le père de quatre enfants subit en ce moment une évaluation à l'établissement de Springhill, en Nouvelle-Écosse, afin de déterminer l'endroit où il devra purger sa peine.