NOUVELLES
08/03/2013 11:28 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

General Motors va investir 250 millions $ pour moderniser une usine en Ontario

TORONTO - General Motors a l'intention d'investir 250 millions $ afin d'installer du nouveau matériel et de moderniser son usine de montage CAMI, en Ontario, dans le but d'y fabriquer une plus grande variété de véhicules à un coût moins élevé.

Les travaux, qui comprendront l'installation de matériel devant permettre le montage de véhicules sur différents soubassements de carrosserie, devraient débuter d'ici quelques semaines.

Les travailleurs de l'usine CAMI, située à Ingersoll, produisent les véhicules multisegments Equinox de Chevrolet et Terrain de GMC. Néanmoins, ils espèrent que GM leur confiera davantage de tâches après 2015.

L'annonce faite vendredi par GM a été bien accueillie par les dirigeants syndicaux, qui ont pris part à une ronde préliminaire de négociations, le mois dernier, dans l'espoir que l'usine CAMI obtienne des véhicules additionnels une fois complétés les programmes de fabrication en cours.

Dan Borthwick, président de la section 88 des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) à l'usine, n'a pas voulu parler, vendredi, de l'allure prise par les négociations. Il a cependant affirmé que les deux parties continuaient de se rencontrer sur une base quotidienne avec pour objectif la conclusion d'une entente le 24 mars.

L'investissement de 250 millions $ est une excellente nouvelle, a estimé M. Borthwick.

«Avec un peu de chance, cela procurera une certaine sécurité à nos membres et salariés de l'usine CAMI de GM à Ingersoll», a-t-il déclaré lors d'un entretien.

Le syndicat des TCA représente quelque 2900 employés des installations de GM à Ingersoll, à l'ouest de Hamilton.

Les constructeurs automobiles nord-américains ont vu leur situation s'améliorer depuis quelque temps, alors que l'industrie se relève du sérieux ralentissement ayant débuté à la fin de 2008.

Les ventes canadiennes de véhicules de l'an dernier ont été les plus élevées en une décennie, mais on espère avant tout pour le secteur automobile ontarien que la demande de véhicules augmentera aux États-Unis.

Les observateurs de l'industrie ont prédit que les ventes nord-américaines de 2013 seraient supérieures à celles de l'an dernier, alors que l'économie des États-Unis émerge de la récession.

Selon les données de DesRosiers Automotive Consultants, les marques de General Motors représentent environ 14 pour cent des ventes canadiennes de voitures et camions légers.

Le mois dernier, GM Canada s'est hissé au troisième rang du classement canadien des ventes de véhicules, derrière Chrysler et Ford. Ensemble, les trois géants de Detroit ont représenté environ 47,3 pour cent de toutes les ventes canadiennes réalisées durant les deux premiers mois de l'année.