NOUVELLES
08/03/2013 04:50 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Darryl Watts, un réserviste des Forces armées canadiennes, va en appel

CALGARY - Un réserviste des Forces armées canadiennes condamné pour son rôle dans un accident meurtrier en Afghanistan a décidé d'en appeler du verdict et de la peine.

Le major Darryl Watts avait été reconnu coupable en décembre dernier d’infliction illégale de lésions corporelles et de négligence dans l’exécution de tâches militaires. Il avait été rétrogradé de deux rangs, soit de major à lieutenant, et avait écopé d’un blâme.

L'avocat de Watts, Balfour Der, a confirmé à La Presse Canadienne, vendredi, la décision d'en appeler. Il croit que le juge n'a pas permis au jury de prendre en compte le manque d'expérience de Watts afin de déterminer s'il avait été négligent ou non.

Le caporal Josh Baker, qui avait 24 ans, est décédé quand une mine antipersonnel a mal fonctionné et a projeté des centaines de billes d'acier dans la mauvaise direction lors d'un exercice en février 2010. Quatre autres soldats avaient été gravement blessés.

Le commandant de Watts, le major Christopher Lunney, avait plaidé coupable de négligence dans l'exécution de tâches, en septembre dernier. Il avait été rétrogradé au rang de capitaine et avait écopé d'un blâme.

Dans le même dossier, l'adjudant à la retraite Paul Ravensdale a été reconnu coupable cet hiver de quatre chefs d'accusation, dont manquement à ses obligations et négligence dans l'exercice de ses fonctions militaires. Le juge devrait prononcer la peine contre Ravensdale le 18 mars prochain.