NOUVELLES
08/03/2013 08:54 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Création de 50 700 emplois au pays en février

Le taux de chômage est resté stable au Canada en février, à 7 %. La création de 51 900 emplois le mois dernier, surtout en Ontario, permet de compenser les pertes de postes du mois de janvier.

Au Québec, le taux de chômage passe de 7,1 % à 7,4 % en raison de la suppression de 13 100 emplois.

Pendant ce temps, le taux de chômage restait stable en Ontario, à 7,7 %, en dépit de l'ajout de 35 300 emplois, en majorité à temps partiel. Le recul du nombre de travailleurs au Nouveau-Brunswick, la création de 2900 postes et le recul du nombre de chômeurs (-4900) ont permis de faire chuter le taux de chômage, de 11,3 % à 10,1 %. L'emploi a aussi progressé en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard.

L'économiste Joëlle Noreau de Desjardins s'attend à une « une réduction de cadence de l'embauche au Canada dans les prochains mois », notamment en raison du repli de l'immobilier et d'une consommation dont la croissance reste modeste. « La confiance des entrepreneurs demeure relativement bonne, s'il faut en croire le dernier coup de sonde de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante », rappelle-t-elle.

Des carrières d'avenir selon des passionnés de leur travail

Dans l'ensemble du pays, les services professionnels, scientifiques et techniques, tout comme l'hébergement et la restauration, ainsi que la construction ont enregistré des gains d'emplois en février. Par contre, les secteurs de la fabrication, des ressources naturelles et de l'enseignement ont perdu des postes.

Au Québec, la santé ainsi que le secteur de la finance, des assurances et de l'immobilier ont perdu environ 10 000 emplois chacun. Des postes ont été créés surtout dans l'administration publique, plus de 14 000.