NOUVELLES
08/03/2013 09:02 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Bilodeau défait Kingsbury et demeure champion du monde des bosses en parallèle

VOSS, Norvège - Alexandre Bilodeau a conservé son titre de champion du monde de l'épreuve des bosses en parallèle de ski acrobatique, vendredi, en défaisant de justesse Mikaël Kingsbury.

Bilodeau a savouré sa revanche face à son compatriote québécois qui a remporté le titre en solo deux jours plus tôt, en le coiffant.

Vendredi, sur les parcours de Voss, en Norvège, la finale entre les deux grands rivaux a presque été une descente synchronisée tant elle a été serrée. Au score, Bilodeau l'a emporté par le plus mince écart, 18-17.

«Je n'étais réellement pas sûr d'avoir gagné, a admis le champion qui garde son titre pour la deuxième fois de suite. C'était très serré. Il m'a devancé de deux centièmes de seconde au chrono, et ç'aurait pu jouer en sa faveur.

«On ne sait jamais avec les juges, avec ce qui est arrivé mercredi», a continué l'athlète de Rosemère, qui a eu le sentiment d'avoir été jugé sévèrement au cours de l'épreuve individuelle.

«Ç'aurait pu aller d'un bord ou de l'autre, et personne n'aurait rien eu à dire. J'ai fait ma meilleure descente en duel en carrière et c'est la fois fois où j'ai eu le plus chaud.

«Mercredi, ç'a tourné à son avantage. Aujourd'hui, c'est à mon tour. Je suis heureux», a-t-il conclu.

Kingsbury a dit avoir été quelque peu déstabilisé d'avoir eu à négocier le parcours qu'il n'avait pas descendu de la journée. C'est qu'en finale, Bilodeau avait le choix du parcours.

«Je m'y attendais, ce n'était pas comme si c'était une surprise, a dit Kingsbury. Même si j'étais moins familier avec le parcours, je suis très heureux de ma performance.»

L'athlète de Deux-Montagnes, âgé de 21 ans, a dû éliminer deux coéquipiers de l'équipe canadienne avant de se présenter en finale, Marc-Antoine Gagnon (15e) et Philippe Marquis (septième).

Interrogé au sujet de la rivalité qui existe entre Bilodeau et lui, Kingsbury a répondu que la dernière semaine aux Mondiaux avait peut-être modifié la perception de son coéquipier, mais pas la sienne.

«Je me concentre sur tous mes compétiteurs, peu importe leur nationalité.»

Questionné à son tour, Bilodeau, 25 ans, a répété sensiblement la même chose.

«La rivalité existe en piste, mais pas à l'extérieur. Nous avons déjà clarifié la situation ensemble. Mikaël est mon plus grand adversaire, mais je n'entretiendrai jamais de rancoeur à son endroit. Les bosses, c'est un sport individuel. Nous devons tenter de faire de notre mieux, chacun de notre côté.»

Une Dufour-Lapointe en or

Les bosseurs québécois ont connu une deuxième journée de trois médailles aux Championnats du monde de ski acrobatique.

Chloé Dufour-Lapointe a été sacrée championne chez les femmes, deux jours après qu'une de ses soeurs, Justine, eut gagné la médaille de bronze de l'épreuve individuelle.

C'est l'obtention d'une première médaille d'or chez les seniors pour la cadette du trio de soeurs skieuses acrobatiques — l'aînée étant Maxime. Dufour-Lapointe, âgée de 21 ans, a défait en finale la Japonaise Miki Ito.

«C'est très gros une médaille d'or aux Championnats du monde. Ça ne peut pas être plus gros, s'est-elle exclamée. Je suis fière de moi. J'ai fait le travail.»

Dufour-Lapointe se félicitait de la stratégie qu'elle a déployée à chacun de ses duels.

«Je voulais aller vite et plus vite encore, et être première tout le temps. Je voulais tout donner ce que j'avais dans le ventre, et c'est ce que j'ai fait. Je ne peux pas être plus heureuse.»

La porte s'est entrouverte pour elle quand la talentueuse américaine Hannah Kearney s'est inclinée en demi-finale. Kearney a été victime d'une chute après avoir perdu un bâton et un ski avant l'amorce du deuxième saut.

Elle s'est bien reprise dans la petite finale, contre une compatriote américaine, pour remporter la médaille de bronze.

Un autre Américain, Patrick Deneen, a glané la médaille de bronze de l'épreuve masculine.

Andi Naude, native de Regina, en Saskatchewan, a fini septième du côté féminin, Audrey Robichaud de Québec neuvième et Justine Dufour-Lapointe 15e.

Justine, âgée de 18 ans, a été éliminée par sa grande soeur dès le tour initial.

«Nous étions déçues de constater ça mercredi soir, a affirmé Chloé, parce que nous aurions aimé avoir la chance de monter sur le podium ensemble.»