NOUVELLES
08/03/2013 05:31 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Nouvelles allégations visant Applebaum et Union Montréal

Agence QMI

Union Montréal a-t-elle caché des fonds amassés pendant une activité de financement à laquelle participait Michael Applebaum, l'actuel maire de la métropole?

L'entrepreneur Lee Lalli déclare avoir organisé une deuxième activité de financement après celle de 2003, une activité dont Michael Applebaum devait être la tête d'affiche, en août 2009. Cette soirée aurait rapporté 20 000 $, mais M. Applebaum rétorque qu'il ne s'agissait pas d'une activité de financement.

La première activité, organisée en août 2003, avait eu lieu à La Cantina, qui était connu à l'époque comme le restaurant de la mafia. L'ex-maire Gérald Tremblay et Michael Applebaum étaient présents. Leur parti, Union Montréal, fait état d'une rentrée d'argent officielle de 12 500 $.

Mais lors d'une rencontre à ses bureaux, Lee Lalli affirmait à Radio-Canada que cette activité, qui réunissait des entrepreneurs en construction obtenant des contrats avec la Ville, aurait plutôt rapporté 20 000 $.

Il y avait, selon M. Lalli, « 20 entrepreneurs » qui pouvaient « payer 1000 $ le couvert » et « travaillaient pour la Ville ».

La deuxième activité de financement que Lee Lalli dit avoir organisée a eu lieu à la fin août 2009, deux mois avant les dernières élections municipales à Montréal. Elle devait se dérouler elle aussi à La Cantina.

Lee Lalli affirme qu'il était écrit « souper de financement » sur le billet et que Michael Applebaum était présent.

Cette activité de financement n'a pas eu lieu finalement à La Cantina, puisque six jours auparavant, son copropriétaire, l'ex-trafiquant de drogue Federico Del Pecchio, un bon ami de Lee Lalli, était assassiné derrière l'établissement.

L'activité a plutôt eu lieu chez Marathon, l'entreprise de M. Lalli. Ce dernier a déclaré au quotidien The Gazette que des chèques ont été donnés par la vingtaine de convives, à 1000 $ le couvert. Michael Applebaum dit qu'il y a prononcé un discours, mais que ce n'était pas une activité de financement.

« Si lui [M. Lalli] a décidé de faire une levée de fonds ou s'il a décidé de demander [à] des gens de donner des chèques, c'est fait en respectant les règles du Directeur général des élections. Mais ce n'était pas une activité organisée pour une levée de fonds », explique M. Applebaum.

Union Montréal n'a aucun rapport de l'activité de financement chez Marathon en 2009, et

somme M. Lalli de prouver ses affirmations.

D'après le reportage d'Alain Gravel