Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un policier originaire d'Ottawa est tué à Kuujjuaq

Un policier a été tué alors qu'il intervenait samedi soir dans une affaire de violence conjugale, à Kuujjuaq, dans le Nord-du-Québec.

La Sûreté du Québec (SQ) confirme qu'il s'agit de Steve Déry, 27 ans, originaire d'Ottawa.

La famille de la victime s'est dite atterrée par l'événement et a demandé aux médias de respecter son intimité.

Un deuxième policier a été gravement blessé lors de l'incident. Son identité n'a pas été dévoilée.

Rappel des faits

Vers 21 h 30, deux agents du Service régional de police de Kativik se sont rendus dans une résidence, où un homme menaçait une femme.

Peu après leur arrivée, le suspect a tiré en leur direction, les atteignant. Steve Déry a succombé à ses blessures dimanche matin à l'hôpital.

Le suspect est demeuré barricadé pendant de longues heures. Quant à la dame, elle a réussi à prendre la fuite, saine et sauve.

Vers 14 h 30, dimanche après-midi, les policiers ont découvert le corps d'un homme dans la résidence du forcené et ils ont mis fin à la barricade.

Des enquêteurs de la SQ, provenant de Montréal, ont été dépêchés sur place.

Réactions à Ottawa

Le frère de Steve Déry, Ben, est pompier pour le service des incendies d'Ottawa. Le chef John DeHooge a tenu à exprimer ses condoléances à la famille du policier tué. « Aujourd'hui, toutes les équipes d'urgence partagent cette perte tragique », a-t-il écrit dans un communiqué.

Le bureau du ministre de la Sécurité publique du Canada, Vic Toews, a indiqué que les pensées et les prières sont dirigées vers la famille et les collègues de la victime. « Cette tragédie rappelle tous les risques que les agents de la paix prennent chaque jour pour assurer la sécurité de nos communautés », a affirmé une porte-parole.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.