Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le rapporteur de l'ONU critique le gouvernement Harper sur la question de l'alimentation

Selon le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l'alimentation, la décision controversée du gouvernement Harper d'éliminer la version longue du formulaire de recensement et sa négociation d'un traité de libre-échange avec l'Union européenne nuiront à la lutte contre la pauvreté au Canada.

Ces observations figurent dans un rapport qu'Olivier de Schutter présentera lundi à Genève à l'occasion d'une réunion du Conseil des droits de l'homme de l'Organisation des Nations unies (ONU).

Le rapport exhorte Ottawa à créer une stratégie nationale d'alimentation pour combattre la faim chez un nombre grandissant de groupes vulnérables, dont les autochtones et les gens sur l'assistance sociale qui peinent à joindre les deux bouts.

Dans son rapport, M. De Schutter attaque aussi des éléments centraux du programme du gouvernement Harper, disant qu'ils bloquent l'accès à l'alimentation. Ceux-ci incluent la décision d'éliminer la version longue du formulaire de recensement et les négociations en cours pour un accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne.

M. De Schutter a fait face à des critiques acerbes de la part de ministres du cabinet Harper lors de sa mission d'enquête de 11 jours au Canada en mai dernier.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.