NOUVELLES
28/02/2013 01:55 EST | Actualisé 29/04/2013 05:12 EDT

Shell suspend les forages pétroliers dans l'océan Arctique

L'entreprise Royal Dutch Shell PLC a annoncé mercredi qu'elle suspendait son programme de forages pétroliers dans l'océan Arctique en 2013 afin de s'assurer que l'exploration puisse être réalisée de façon sûre.

L'entreprise a annoncé une « pause » de l'exploration pétrolière dans la mer des Tchouktches, au large de la côte nord-ouest de l'Alaska, et dans la mer de Beaufort, au nord de la côte, afin de préparer l'équipement et les navires nécessaires pour les forages dans l'avenir.

Les organisations environnementales opposées aux forages pétroliers dans l'Arctique se sont réjouies de l'annonce.

Les forages pétroliers dans l'Arctique ont connu plusieurs problèmes en 2012. À la fin de la saison estivale de forage, la garde côtière américaine a annoncé avoir découvert 16 violations des mesures de sécurité impliquant le navire de forage Noble Discoverer de Shell. La garde côtière a indiqué la semaine dernière avoir remis les résultats de son enquête au département de la Justice.

Les problèmes se sont aggravés en décembre quand la plateforme de forage Kulluk, conçue pour fonctionner dans la glace marine, s'est détachée de son navire de remorquage qui se dirigeait vers l'État de Washington.

La plateforme s'est échouée près d'une île isolée de l'Alaska. Elle a été dégagée six jours plus tard, mais nécessite des réparations qui seront réalisées en Asie. Le Noble Discoverer subira également des réparations et des travaux d'entretien en Asie.

Un porte-parole de Shell, Curtis Smith, a indiqué que les forages pétroliers dans l'Arctique pourraient reprendre en 2014.