Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Plus de 2 G$ en profits pour la Royale

La Banque Royale du Canada (TSX:RY) a déclaré jeudi un bénéfice net de 2,07 milliards de dollars pour le premier trimestre, soit une hausse de 215 millions de dollars ou 12 % par rapport à l'exercice précédent.

Le bénéfice net du secteur services bancaires aux particuliers et aux entreprises s'est élevé à 1,12 milliard de dollars, soit une hausse de 108 millions de dollars ou 11 % par rapport à l'exercice précédent.

Le bénéfice net du secteur gestion de patrimoine s'est établi à 233 millions de dollars, soit un résultat en hausse de 45 millions de dollars ou 24 % par rapport à l'exercice précédent. La banque explique cette augmentation par la hausse de la moyenne des actifs liés aux services tarifés des clients découlant des ventes nettes et de l'appréciation du capital, à l'accroissement des volumes de transactions reflétant l'amélioration des conditions du marché et à l'augmentation des honoraires liés au rendement semestriel.

Le bénéfice net du secteur assurances s'est élevé à 164 millions de dollars, en baisse de 26 millions de dollars ou 14 % par rapport à l'exercice précédent, car l'exercice précédent tenait compte de profits nets sur placement ainsi que d'un nouveau contrat de réassurance de rentes au Royaume-Uni.

Le bénéfice net du secteur services aux investisseurs et trésorerie s'est établi à 80 millions de dollars, en baisse de 3 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent.

Le bénéfice net du secteur marchés des capitaux s'est élevé à 464 millions de dollars, en hausse de 93 millions de dollars ou 25 % par rapport à l'exercice précédent, résultat qui découlerait principalement de la forte croissance des activités de prêt et de syndication de prêts aux États-Unis, ainsi que des activités de fusion et d'acquisition et des activités de montage en Amérique du Nord.

Le dividende trimestriel de la Royale sera gonflé de 5 % à 63 ¢ par action.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.