Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Industrie éolienne: Ouellet promet des annonces mais reste dans le vague

QUÉBEC - Le gouvernement Marois a voulu se faire rassurant, jeudi, et a promis des mesures pour «maintenir» l'industrie manufacturière éolienne, fragilisée par la situation actuelle de surplus énergétiques.

Devant des membres de l'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable réunis à Québec, la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a réitéré sa foi en la filière du vent sans toutefois préciser ses intentions quant au déploiement de l'industrie.

Le gouvernement, a assuré Mme Ouellet, croit en l'avenir du secteur éolien et est conscient qu'il devra «prendre des décisions» afin de maintenir la production manufacturière qui en découle (production de pales, de mats, etc).

Récemment, des représentants de la filière éolienne ont évalué à 5000 le nombre d'emplois qui pourraient être perdus si Québec abandonne le développement de l'industrie.

Lors d'un court point de presse, la ministre a convenu que «de nouveaux projets devront se réaliser» dans un horizon prévisible pour soutenir l'industrie.

«Il y a déjà des projets qui sont très avancés et nous sommes en train de faire l'analyse pour voir qu'est-ce qui est nécessaire pour maintenir l'industrie manufacturière. C'est un objectif que nous avons et il y aura des annonces qui viendront très prochainement et qui permettront de confirmer», a-t-elle dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.