NOUVELLES
28/02/2013 03:51 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Le Sénat ne conclut à aucun problème avec les allocations de logement

OTTAWA - Le Bureau de régie interne du Sénat n'a pas trouvé d'irrégularités dans les indemnités de logement de la plupart des sénateurs, mais l'enquête se poursuit sur trois d'entre eux.

L'enquête avait été ouverte le mois dernier après des révélations selon lesquelles trois résidents de longue date d'Ottawa siégeant à la chambre haute réclamaient à tort des indemnités de logement pour les sénateurs qui possèdent une résidence secondaire dans la région de la capitale nationale.

Les 98 sénateurs ont dû fournir des documents au Bureau de régie interne en guise de preuve. Le bureau a ensuite examiné leur permis de conduire, leur carte d'assurance-maladie ainsi que des informations apparaissant sur leurs déclarations de revenus.

À la suite du processus de vérification, deux sénateurs, Dennis Patterson et Rod Zimmer, ont été rencontrés par le bureau, mais ils ont finalement été exonérés.

Charlie Angus, le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éthique, a immédiatement dénoncé le rapport du Bureau de la régie interne comme n'étant que de la poudre aux yeux.

Le député du NPD a déclaré qu'il y avait de toute évidence un problème important, mais que les sénateurs prenaient les mesures nécessaires pour se protéger.

«Nous avons besoin de davantage de responsabilité», a-t-il lancé.

Des vérificateurs externes continuent à examiner les dépenses du sénateur conservateur Mike Duffy, du sénateur libéral Mac Harb et du sénateur indépendant Patrick Brazeau, qui a été exclu du caucus conservateur au début du mois en raison d'accusations criminelles dans une autre affaire.

Les vérificateurs examinent également les demandes d'indemnités de déplacement de la sénatrice conservatrice Pamela Wallin.

M. Duffy a volontairement offert de rembourser son indemnité annuelle de 22 000 $, tandis que Mme Wallin n'a pas confirmé les informations voulant qu'elle ait remboursé la majeure partie de ses frais de déplacements, qui s'élèvent à 321 000 $ depuis septembre 2010.