NOUVELLES
28/02/2013 09:00 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Le profit de George Weston plonge de 40 pour cent au quatrième trimestre

TORONTO - Le boulanger et épicier George Weston (TSX:WN) a fait état jeudi d'une baisse de 40 pour cent de son bénéfice net du quatrième trimestre, ce qui a plombé son résultat annuel de plus de 23 pour cent.

«Weston Foods a livré des résultats d'exploitation satisfaisants malgré un environnement difficile», a noté le président exécutif, Galen Weston, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

«En 2012, la société a continué à se concentrer sur la création de valeur à long terme pour les actionnaires», a affirmé M. Weston, notant les investissements successifs dans la «proposition aux consommateurs» et d'autres améliorations réalisées par la chaîne de supermarchés Loblaw (TSX:L).

Galen Weston détient directement et indirectement 63 pour cent de George Weston, qui, pour sa part, est l'actionnaire majoritaire de Loblaw et Weston Foods, la division de la boulangerie.

Le secteur canadien des supermarchés d'alimentation est en proie à une concurrence accrue, non seulement chez ses joueurs traditionnels, mais aussi chez certains nouveaux venus comme Walmart et Target, qui doit ouvrir ses premiers magasins canadiens cette année.

C'est aussi un environnement où les profits doivent être stimulés par la productivité et l'innovation, a indiqué le président de l'entreprise, Pavi Binning, aux analystes.

Selon M. Binning, les résultats de George Weston sont conformes aux attentes de l'entreprise, avec un bénéfice d'exploitation ajusté légèrement supérieur à celui de l'année précédente, essentiellement grâce à la meilleure productivité.

«Pour ce qui est des hausses de prix, je dirais en quelque sorte que l'environnement pour l'établissement des prix reste difficile dans ce secteur», a-t-il affirmé.

Même si George Weston a annoncé des hausses de prix «de quelques points de pourcentage» pour ses produits de boulangerie à partir de février, «notre objectif est de couvrir les coûts des matières premières», a-t-il précisé.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est établi à 65 millions $, ou 43 cents par action, au plus récent trimestre, comparativement à un profit de 109 millions $, ou 77 cents par action, un an plus tôt.

Les revenus trimestriels de George Weston se sont appréciés de 1,2 pour cent, passant de 7,64 milliards $ à près de 7,73 milliards $.

La compagnie a essentiellement attribué le recul de son profit à l'impact du contrat de vente à terme de 9,6 millions d'actions de Loblaw ainsi qu'à des frais de restructuration et autres. Ces frais ont été partiellement amortis par l'impact de taux de change.

Le bénéfice ajusté s'est chiffré à 1,02 $ par action, comparativement à 1,01 $ par action pour la même période en 2011. Cette hausse attribuable à une amélioration de la performance des deux divisions de la compagnie, Aliments Weston et Loblaw, mais elle a toutefois été amoindrie par une hausse du taux d'imposition réel.

Les résultats comprennent une charge de restructuration de 61 millions $, ou 16 cents par action, liée à quelque 700 mises à pied chez Loblaw. Les employés touchés travaillaient au siège social ou occupaient des postes administratifs.

Sur l'ensemble de l'exercice, George Weston a réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 486 millions $, soit 3,45 $ par action, et des revenus de 32,74 milliards $. Lors de l'exercice précédent, George Weston avait affiché un bénéfice net de 635 millions $, ou 4,58 $ par action, et un chiffre d'affaires de près de 32,38 milliards $.

L'action de George Weston a avancé jeudi de 92 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 74,55 $.