NOUVELLES
28/02/2013 10:53 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

La Corée du Sud presse la Corée du Nord de rejeter l'arme nucléaire

SÉOUL, Corée du Sud - La nouvelle présidente de la Corée du Sud, Park Geun-hye, a pressé la Corée du Nord d'abandonner ses efforts pour acquérir des armes nucléaires, sans quoi elle fera face à une isolation grandissante et une détérioration de sa relation avec Séoul.

Elle a fait ces déclarations lors de son discours national de vendredi, quatre jours après son inauguration comme première femme à être élue présidente du pays. Mme Park fait déjà face à une cote de popularité remarquablement basse, et le parlement est dans une impasse à cause d'objections à ses nominations au cabinet et les plans de restructuration de son gouvernement.

Les liens avec Pyongyang sont également tendus. La Corée du Nord a réalisé son troisième test nucléaire à la mi-février et a promis de continuer à bâtir des armes nucléaires. Les médias étatiques de la Corée du Nord ont critiqué vendredi le début des exercices militaires conjoints entre les États-Unis et la Corée du Sud comme étant des préparations à l'invasion. Les alliés soutiennent qu'il s'agit de mesures défensives.

Le discours de Mme Park soulignait le 94e anniversaire de manifestations contre la colonisation japonaise du pays, qui s'est échelonnée de 1910 à 1945. Elle a pressé Tokyo d'assumer la responsabilité pour des abus commis pendant cette période.