NOUVELLES
28/02/2013 01:18 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Grèce: améliorer la fiscalité évitera de nouvelles mesures d'austérité (FMI)

La Grèce devrait pouvoir "éviter" de nouvelles coupes dans les salaires et les retraites de ses fonctionnaires si elle améliore le problème endémique du recouvrement des impôts, a indiqué jeudi un porte-parole du Fonds monétaire international (FMI).

"Si la Grèce peut améliorer le recouvrement des impôts, le gouvernement devrait pouvoir être en mesure d'éviter de nouvelles coupes dans les salaires et les retraites", a déclaré William Murray, au moment où une équipe des créanciers du pays est à Athènes pour évaluer les progrès de la Grèce.

La troïka des créanciers internationaux (FMI, Union européenne, Banque centrale européenne) devrait conclure sa mission "à la mi-mars", prélude à de nouvelles discussions sur le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide au pays, a ajouté M. Murray.

En mars 2012, la Grèce a obtenu un plan d'aide massif dont les versements successifs ont été bloqués pendant de longs mois en raison notamment du retard pris par le pays, contraint d'appliquer une cure d'austérité drastique en échange de l'assistance financière.

Dans un rapport révélé jeudi en Grèce, l'UE et le FMI ont fustigé "les retards pris" dans la mise en place de la réforme fiscale dans un pays où la collecte des impôts reste problématique.

Les recettes fiscales en Grèce n'ont atteint qu'un milliard d'euros en 2012 contre le double de l'objectif fixé dans le budget.

Au total, les dettes à l'Etat s'élèvent à 55 milliards d'euros, mais les autorités ont peu d'espoir de faire payer les débiteurs, car plusieurs des contribuables en question, des sociétés, sont en faillite en raison de la crise.

jt/ved/sam