NOUVELLES
28/02/2013 06:16 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Georges St-Pierre espère que Nick Diaz ne sera pas expulsé du UFC 158

AP
Welterweight UFC champion Georges St-Pierre, left, and Nick Diaz flex their muscles during a news conference Wednesday, Jan. 23, 2013 in Montreal. The two will fight in UFC 158 on March 16. (AP Photo/The Canadian Press, Paul Chiasson)

MONTREAL - Être pris au milieu d'un point de presse impromptu n'est pas exactement la définition d'une partie de plaisir pour Georges St-Pierre, mais le champion des arts martiaux mixtes se prête toujours au jeu.

En contre-partie, on dirait que c'est toujours difficile pour son prochain adversaire, Nick Diaz, qui craint les caméras comme la peste.

St-Pierre a rendez-vous avec lui le 16 mars dans le cadre du gala UFC 158 présenté au Centre Bell, où il mettra sa ceinture des poids mi-moyens à l'enjeu.

Selon certaines rumeurs, Diaz est passé à un cheveu d'être expulsé du dernier gala auquel il a participé parce qu'il a refusé de participer à trois entrevues.

Même s'il a éventuellement rempli ses obligations médiatiques, il est difficile de prévoir ce que fera le patron de l'UFC Dana White si Diaz fait encore faux-bond aux organisateurs des événements qui mettront la table pour le combat contre St-Pierre.

«J'espère qu'ils ne vont pas l'expulser parce que je me suis entraîné très fort», a commenté St-Pierre mardi, après une séance d'entraînement au gymnase Tristar. «Je vais me présenter.»

«Ce serait inconcevable qu'il ne le fasse pas. Il peut faire un coup d'argent qui lui restera toute sa vie. S'absenter serait complètement stupide, et il ne l'est pas. Il est bizarre et inorthodoxe. Il a peut-être eu de la difficulté à gérer le stress par le passé. Mais ce n'est pas un imbécile.»

St-Pierre (23-2), le champion des poids mi-moyens, tentera de mériter sa 11e victoire consécutive. Il vise une deuxième victoire d'affilée depuis qu'il a effectué un retour à la compétition à la suite d'une période d'inactivité de 19 mois en raison d'une blessure. Il avait alors vaincu par décisions unanimes des juges Carlos Condit en novembre au Centre Bell.

St-Pierre a déjà raté un rendez-vous contre Diaz au UFC 137 en octobre 2011, mais le Californien, originaire de Stockton, avait vu son nom être retiré de la carte après qu'il eut raté des événements promotionnels. St-Pierre s'était éventuellement retiré lui-même du combat à cause d'une grave blessure à un genou.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Combat de Georges St-Pierre contre Carlos Condit Voyez les images