NOUVELLES
28/02/2013 04:39 EST | Actualisé 29/04/2013 05:12 EDT

Deux jeunes enfants succombent à des maladies infectieuses à Lévis

Deux enfants de 22 mois et quatre ans qui fréquentaient deux installations différentes du CPE Vire-Crêpe de Lévis sont décédés des suites de la méningite à quelques jours d'intervalle.

L'enfant de quatre ans a succombé à la bactérie mangeuse de chair après avoir contracté une méningite la semaine dernière. Le plus jeune a été foudroyé par une méningite à méningocoque dans la nuit de mardi à mercredi.

La direction de santé publique de Chaudières-Appalaches affirme qu'il n'y a aucun lien entre les deux cas, puisque les enfants ne fréquentaient pas le même milieu de garde. « C'est un malheureux hasard », explique la médecin-conseil Diane Morin.

Des tests sont toujours en cours pour déterminer quel type de méningocoque l'enfant avait contracté. La santé publique croit qu'il pourrait s'agir du type B, celui qui est le plus fréquent et contre lequel il n'existe pas de vaccin.

Par mesure préventive, les enfants qui fréquentent la même garderie que la jeune victime décédée du méningocoque ont reçu des antibiotiques. Les autorités médicales se sont déplacées hier au CPE Jardin d'Étoiles pour en prescrire aux enfants. « Les gens en contact étroit ont un risque un peu augmenté de développer la maladie dans les jours qui suivent », indique Dr Morin.

Ces drames ébranlent évidemment les parents et le personnel des garderies touchées. « On a deux enfants qui sont décédés, on doit vivre avec ça. Nos éducatrices qui prennent ces enfants-là dans leur bras chaque jour doivent vivre avec ça », a commenté Martin Demers, directeur général du CPE Vire-Crêpe.

La santé publique se fait rassurante pour la population. « Il n'y a pas de situation d'alerte. Il n'y a pas plus de cas qu'habituellement », soutient la médecin.

Chaque année, environ quatre cas de méningite à méningocoque sont signalés à la direction de santé publique de Chaudières-Appalaches. C'est une maladie qui touche le plus souvent les enfants.

Pour ce qui est des infections à streptocoque, elle comptabilise entre 10 et 20 cas par année.