NOUVELLES
28/02/2013 10:44 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Des banques au pays entrevoient un contexte difficile

La rentabilité des banques canadiennes ne semble plus à toute épreuve. Après la Banque de Montréal la veille, la CIBC a dévoilé des profits en recul pour le premier trimestre jeudi.

Même si les profits de la Banque Royale et de la TD sont en progression, certaines des grandes banques canadiennes évoquent un contexte difficile pour les prochains mois qui pourrait faire pression sur leurs marges de profits en raison du ralentissement du marché immobilier et des taux d'intérêt qui restent bas. Les institutions devront être plus agressives pour conserver ou augmenter les parts de marché dans le secteur des prêts hypothécaires notamment.

La timidité de la croissance économique risque aussi de ralentir le secteur bancaire. Le président et chef de la direction de la TD, Ed Clark, précise que son groupe restera prudent « puisque le ralentissement de la croissance et le contexte de faibles taux d'intérêt se répercutent » sur ses activités.

En bref, les résultats des grandes banques au pays

La Banque Royale du Canada a déclaré jeudi un bénéfice net de 2,07 milliards de dollars pour le premier trimestre, soit une hausse de 215 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent. La banque TD a dévoilé un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars, comparativement à un profit de 1,5 milliard de dollars au premier trimestre de 2013.

Pendant ce temps, les profits de la CIBC se sont contractés à 798 millions de dollars contre 835 millions de dollars un an plus tôt. Ceux de la BMO ont aussi reculé à 1,05 milliard contre 1,12 milliard de dollars au premier trimestre de 2012.

La Banque Nationale dévoile ses résultats du premier trimestre jeudi après-midi.