NOUVELLES
28/02/2013 03:05 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Coupes automatiques: le Sénat américain rejette la proposition républicaine

Le Sénat américain, dominé par les démocrates, a rejeté jeudi la proposition de loi républicaine visant à aménager les coupes budgétaires automatiques qui doivent entrer en vigueur à partir de vendredi.

Les démocrates ont sans surprise voté contre le texte déposé par la minorité républicaine. Ce texte aurait maintenu en place les 85 milliards de coupes budgétaires mais aurait donné le pouvoir au président de répartir ces réductions parmi les ministères, selon son choix.

Telles qu'elles ont été conçues, les coupes doivent en effet affecter de façon uniforme chaque ligne budgétaire, y compris les services d'urgence, de justice ou de contrôle aérien. Les républicains souhaitaient autoriser l'administration à épargner certains programmes jugés cruciaux, comme la défense, et à reporter la charge sur d'autres programmes.

"Les coupes généralisées sont irresponsables et ne distinguent pas les programmes de haute priorité de ceux de basse priorité", a justifié Jim Inhofe.

Mais les démocrates ont refusé cet arrangement. Ils veulent que la réduction du déficit repose moins sur les coupes budgétaires et plus sur des hausses d'impôts.

Ils devaient voter en ce sens plus tard jeudi sur leur propre texte, qui échouera vraisemblablement à obtenir la supermajorité de 60 voix requise.

Le résultat de ces deux scrutins étaient prévisibles depuis plusieurs jours mais les deux partis ont tâché de se montrer mobilisés tout au long de la journée, bien qu'aucune négociation ne soit en cours entre les chefs de file du Congrès.

ico/mdm