NOUVELLES
28/02/2013 06:55 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Coupe de France - Marseille: le "Paris" perdu de Baup

Elie Baup, l'entraîneur de Marseille, a perdu son "Paris" en alignant deux fois la même équipe, qui a donc perdu deux fois au Parc des Princes contre le PSG sur le même score (2-0) en championnat et en Coupe de France, et ses choix seront maintenant très attendus pour la suite d'un calendrier délicat.

Baup a donc misé à trois jours d'intervalle sur le même onze de départ: Mandanda - Fanni, Nkoulou, Mendes, Morel - Kadir, Barton, Valbuena, Romao, A. Ayew - Gignac.

Sur les deux matches, le coach phocéen n'a effectué que trois changements, remplaçant Kadir par Sougou en L1, puis Kadir par Jordan Ayew et Gignac par Sougou en Coupe.

Pouvait-il faire autrement? Certes, il était privé d'Amalfitano et Cheyrou, blessés, pour les deux matches. Certes, Kaboré a quitté le club pour la Russie et le Kuban Krasnodar.

La présence de Diawara dans le groupe pourrait interpeller. Aurait-il pu apporter son expérience en défense centrale? En Coupe, Nkoulou s'en est mieux sorti qu'en L1 trois jours avant (il avait marqué involontairement contre son camp sur une balle de Lucas) mais n'a pas rayonné non plus. Quant à Lucas Mendes, il a souvent été mis en difficulté en Coupe face à un Gameiro pourtant en mal de temps de jeu au PSG. Et, surtout, le Brésilien est clairement impliqué sur le premier but d'"Ibra" mercredi.

Mais Baup pouvait-il prendre un risque avec Diawara, qui a fêté ses 34 ans en décembre, et a du mal à revenir à son niveau après une grave blessure (ligaments croisés) qui l'a éloigné des terrains pendant environ sept mois?

"On a laissé beaucoup d'énergie dimanche, a reconnu mercredi, dépité, le gardien Mandanda, le seul joueur olympien à s'exprimer. Il ne faut surtout pas abandonner. Si on craque sur la fin, ce sera une vraie déception car jusque-là on est sur le podium. Ce serait une grave erreur de baisser les bras et la tête".

D'autres questions se posent. Morel, donné incertain entre les deux matches pour une blessure mais finalement titularisé, a été mangé tout cru mercredi et a provoqué le penalty du second but d'"Ibra". Fanni aurait-il pu dépanner à gauche à la place de Morel et être remplacé par Abdallah à droite?

L'attaquant international sénégalais Sougou, qui avait mis les pieds en Ligue des Champions (324 minutes cette saison, avec des adversaires réputés comme Galatasaray et Manchester United) aurait-il dû rentrer plus tôt?

Jordan Ayew, suspendu pour le match de L1 mais disponible pour la Coupe, aurait-il dû être titularisé mercredi?

Si Baup a fait confiance au même onze de départ, c'est que ses possibilités n'étaient pas légion sur le banc, mais aussi qu'il pensait forcément que la possession de balle majoritairement marseillaise, dimanche au Parc des Princes, était la preuve qu'il était dans le vrai.

Il aurait dû se méfier d'un Carlo Ancelotti qui avait prédit mardi, veille du match de Coupe: "ce sera différent".

Mercredi, les Parisiens ont gardé la balle et "Ibra" s'est réveillé, piqué au vif par les sifflets du Parcs dimanche.

L'OM, à trop compter sur des exploits de Valbuena, transparent mercredi, et Gignac, trop esseulé devant, n'a pas pu jouer sa carte.

Les choix de Baup seront maintenant scrutés alors que Marseille, sur un podium menacé par les retours de Nice et Saint-Etienne, va devoir gérer un calendrier redoutable en L1 avec au menu, Lyon, Nice, Lille et Saint-Etienne, tous à l'extérieur!

pgr/cd/gv