DIVERTISSEMENT
28/02/2013 06:28 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Martin Villeneuve, un Québécois à la conférence TED

TED

Bono, Peter Gabriel... et le cinéaste Martin Villeneuve font partie des conférenciers réunis cette semaine à Long Beach en Californie. À 34 ans, le réalisateur de Mars et Avril devient le premier Québécois invité à la prestigieuse conférence TED.

Né en 1984, l'événement TED est un festival de conférences qui réunit une panoplie de spécialistes et de penseurs, dans le domaine de la technologie, du divertissement (entertainment) ou du design, d'où l'acronyme TED. Mais n'y prononce pas une conférence qui veut. On ne s'inscrit pas à TED, on se fait recruter. C'est au Festival du film de Whistler que Martin Villeneuve s'est fait approcher par le curateur Chris Anderson.

«Je participais à une séance de questions-réponses après la projection de Mars et Avril et je donnais des exemples de contraintes créatives majeures que j'avais traversées pour réaliser le film, se souvient Martin Villeneuve. Je ne savais pas qu'il était dans la salle. Il est venu me voir ensuite et m'a dit que pour lui, les contraintes auxquelles j'avais fait face avaient stimulé pour le mieux ma créativité et que je devrais parler de ça dans mon TED. Il m'a suggéré d'aborder trois choses au cours de ma conférence : comment j'ai remplacé un acteur absent du tournage (Robert Lepage) par un hologramme, comment on a créé des instruments de musique imaginaires sans avoir les moyens de les payer et comment on a rassemblé autant d'artistes de haut calibre pour faire les effets visuels.»

Joint à sa chambre d'hôtel après sa conférence, Martin Villeneuve se dit satisfait : «si on considère que c'est probablement l'une des scènes les plus intimidantes du monde, je peux dire que ça s'est bien passé. J'ai parlé à des conférenciers très expérimentés qui disent que même eux n'arrivent pas à dormir la veille d'une conférence TED! » Rien n'est laissé au hasard pour ce festival de conférences. «C'est un show! On doit fournir un script, qui doit être approuvé et on doit donner un show!», s'exclame Villeneuve.

Chaque conférencier se voit attribuer un temps, variant entre 3 et 18 minutes. Le réalisateur de Mars et Avril, lui, disposait de 12 minutes. «Il y a un compteur qui s'allume dès que tu te mets à parler, puis un code de couleurs, qui passe du vert au rouge. La mécanique est stressante, t'es entouré d'écrans, de caméras, l'amphithéâtre est bondé de gens qui ont payé très très cher pour être là, bref, c'est grisant!»

Entre les conférences, le programme des invités est composé de dîners et de réceptions propices au réseautage. «Ça permet de rencontrer des sommités de tous les domaines, des gens qui n'auraient pas entendu parler de mon film autrement. Et comme je suis conférencier, j'ai pu discuter avec Peter Gabriel sans avoir l'air du gars qui demande un autographe!» Les retombées se dessinent déjà pour Martin Villeneuve. «Plein de gens me demandent comment faire pour voir le film et jeudi, j'ai une rencontre avec Lucasfilm, Dreamworks Pictures et les gens de Disney», raconte le cinéaste.

En 2007, TED a pris le virage de l'accessibilité via un site internet qui regroupe plus de 1500 conférences prononcées depuis la création de l'événement. Grâce à un système de traduction bénévole similaire à celui de Wikipédia, l'internaute peut regarder gratuitement la conférence de son choix sous-titrée dans plus de 90 langues. La conférence de Martin Villeneuve sera disponible sous peu sur ted.com

Trois conférences à regarder sur le site ted.com



Jane Fonda :Comment envisager le troisième acte de sa vie, TED 2011


David Blaine :Magicien et cascadeur extrême, TED 2009


Kevin Slavin :Comment les algorithmes façonnent notre monde, TED 2011