POLITIQUE
28/02/2013 07:46 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Christy Clark s'excuse pour le plan du Parti libéral de courtiser le vote ethnique

PC

La première ministre Christy Clark s'est excusée par voie de communiqué pour un plan qui proposait de faire appel aux fonctionnaires pour tenter d'inciter les communautés culturelles à voter pour le Parti libéral.

Le leader du gouvernement à la Chambre, Rich Coleman, a lu la déclaration devant l'Assemblée législative au cours de la période de questions jeudi.

Mercredi, les néo-démocrates avaient dénoncé la situation après avoir obtenu un document détaillant le plan en question.

Le document expliquait la méthode à suivre pour tenter de gagner le vote des membres des communautés culturelles de la province et proposait entre autres de faire appel au personnel du bureau de la première ministre, du ministère responsable du multiculturalisme, du caucus et du Parti libéral.

Le plan proposait entre autres que le gouvernement présente des excuses pour des atteintes historiques aux membres de communautés culturelles, citant en exemple l'incident du Komagata Maru en 1914. Le navire transportant 356 passagers avait été obligé de repartir vers l'Inde après avoir été bloqué deux mois dans le port de Vancouver sans pouvoir accoster.

« Ce document ne reconnaît pas les limites à ne pas franchir pour établir des relations communautaires et cela est inacceptable », a déclaré Christy Clark dans la note remise aux médias. « Les propos tenus et les recommandations faites dans cette ébauche sont absolument inappropriés. »

La première ministre a demandé une révision afin de s'assurer qu'aucune ressource gouvernementale n'a été utilisée de façon inappropriée. Elle a ajouté qu'elle décidera s'il y a lieu de faire un suivi quand elle aura ce rapport en main.

Les néo-démocrates ont demandé par souci d'impartialité que la personne chargée de la révision soit remplacée, car celle choisie est représentante du bureau de la première ministre.